Tout sur VUB

Une équipe de chercheurs, dirigée par le professeur Ilse Rooman de la VUB, a découvert, dans le pancréas de personnes en bonne santé, une cellule qui ressemble fortement aux cellules responsables des cancers du pancréas les plus agressifs. Grâce à cette découverte, les chercheurs espèrent mieux comprendre le développement de ce dangereux cancer afin de mieux le détecter et le traiter.

Une équipe internationale composée de 17 experts en douleur a réalisé une nouvelle avancée dans la gestion de la douleur chronique. "Nous avons découvert que l'hypersensibilité à la douleur est souvent la cause de toutes sortes de douleurs chroniques", explique le professeur à la VUB, Jo Nijs, qui coordonne ce projet de recherche. Les scientifiques suggèrent comme solution la mise en place d'un traitement personnalisé.

La pandémie de coronavirus tient les Belges éveillés. Au cours du second confinement, le nombre de personnes se plaignant d'insomnie a augmenté de 29%, rapportent Het Laatste Nieuws et De Standaard citant une étude de la VUB et de l'hôpital Brugmann à Bruxelles.

Ceux qui doivent compter sur des analgésiques lourds pour soulager leurs douleurs connaissent les problèmes qui vont avec, tels que l'accoutumance ou la constipation. S'il existe des alternatives sous forme d'analgésiques naturels, on n'avait jusqu'alors trouvé aucune méthode efficace pour les administrer. Deux chercheurs de la VUB ont peut-être trouvé la solution.

Depuis peu, des animaux de compagnie sont pour la première fois les bienvenus dans un hôpital. A la Villa Samson voisine de l'Hopital Universitaire de la VUB à Jette, des patients peuvent s'y rendre avec leur propre animal de compagnie ou y suivre des séances de zoothérapie avec les chiens et les chats qui y vivent. La recherche scientifique montre en effet qu'un animal peut jouer un rôle important dans le processus de guérison. Le Vif.be y est allé en visite et a rencontré les populaires quadrupèdes de la maison.

Un groupe de scientifiques de l'Institut flamand de biotechnologie, de la Vrije Universiteit Brussel et de l'Université Libre de Bruxelles a découvert un mécanisme qui contrôle l'activation des protéines kinases. Celles-ci sont liées au développement de la maladie d'Alzheimer et contrôler leur activation pourrait permettre de concevoir de nouveaux traitements, indiquent les scientifiques.