Tout sur vaccination

Les pharmaciens ont déjà dispensé près de 1,72 million de vaccins contre la grippe aux personnes désireuses de se faire vacciner, soit 10% en plus que l'an dernier à la même date, rapporte l'Association pharmaceutique belge (APB). Au total, 3,78 millions de vaccins antigrippaux ont été prévus cette année dans le pays, soit 840.000 de plus que l'an dernier.

Le gouvernement wallon a décidé lundi de prolonger et renforcer les centres de vaccination jusque fin février prochain, afin d'augmenter le taux de couverture vaccinale, ainsi que de garantir une capacité suffisante des structures pour administrer la troisième dose "booster" aux personnes âgées, et bientôt à l'ensemble de la population.

Le Conseil supérieur de la Santé donne son feu vert à l'administration d'une troisième dose d'un vaccin contre le coronavirus à tous les résidents de maisons de repos et à toutes les personnes de plus de 85 ans. Il appartient désormais au politique de trancher, rapportent Het Nieuwsblad et Gazet van Antwerpen.

Au moins trois jeunes cyclistes ont été admis à l'hôpital en raison de problèmes cardiaques après une course ou un entraînement ces dernières semaines. Ils venaient d'être vaccinés contre le coronavirus. "Il n'y a pas lieu de paniquer, mais nous recommandons tout de même de ne pas faire d'efforts physiques intenses au moins une semaine après chaque piqûre", préconisent plusieurs médecins et cardiologues dans Het Laatste Nieuws.

"Il n'existe actuellement aucun document belge certifié conforme ou légal" pour prouver la couverture vaccinale, affirme Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral dans La Libre Belgique, alors que le certificat européen covid ne sera disponible qu'à partir du 1er juillet.

La lutte contre la sclérose en plaque (SEP) est sur le point de franchir une nouvelle étape avec le développement d'un nouveau traitement. La chercheuse Nathalie Cools (Université d'Anvers, UZA) et son équipe mettent au point depuis quelques années un vaccin basé sur les propres cellules de l'organisme pour calmer le système immunitaire de manière ciblée.

En 2019, le Conseil néerlandais de la santé a recommandé d'inclure la vaccination contre le zona dans le programme national de vaccination des personnes âgées de 60 ans. Notre pays ne suit pas (encore) cette recommandation. L'avis le plus récent du Conseil néerlandais de la santé date de 2017.

Après avoir successivement relancé la campagne de vaccination des personnes âgées de plus de 80 ans puis de 75 ans, la Wallonie étend à présent cette seconde chance aux plus de 65 ans, annonce mercredi la ministre régionale de la Santé, Christie Morreale. Cette campagne intitulée "Re Vax 65+" a commencé ce mardi 4 mai après-midi et durera une dizaine de jours.

En principe, les ressortissants belges résidant à l'étranger se font vacciner dans leur pays de résidence. Cependant, ils peuvent choisir de se faire vacciner en Belgique, au même titre que leur partenaire étranger et/ou leurs enfants majeurs, lit-on sur le site web des Affaires étrangères.

Outre les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes avec comorbidité (de 18 à 65 ans) peuvent désormais également se faire vacciner. Un million et demi de personnes sont concernées par cette phase. Mais comment savoir si vous êtes vous aussi concerné? Consulter le site www.myhealthviewer.be pour savoir si vous êtes repris sur la liste des patients à risque.

Nathalie Callens, conseiller juridique chez Group S (secrétariat social) répond à cette question et à d'autres. Un petit résumé avant de lire cet article ? Si le travailleur refuse de se faire vacciner, il ne peut en aucun cas être défavorisé par rapport aux autres.

En Wallonie, la campagne de vaccination suit son cours et différents centres ouvriront progressivement leurs portes au public dans le courant de mars. Les autorités ont aujourd'hui défini 13 antennes de vaccination complémentaires pour renforcer les 40 sites de vaccination existants. Une solution de proximité pour les populations éloignées, et un soutien logistique pour éviter la saturation des autres centres.

Après les maisons de repos et le personnel médical, c'est bientôt au tour de la population générale de se faire vacciner, à commencer par les groupes prioritaires. Entre mars et juin prochains, chaque Belge qui n'aura pas encore été vacciné recevra une convocation.