Tout sur télétravail

Il est clair que nous ne voulons plus faire la navette entre notre domicile et notre lieu de travail tous les jours. Près de 7 personnes interrogées sur 10 espèrent que leur employeur maintiendra un régime de travail hybride avec des journées flexibles à la maison et au bureau, selon une enquête de la société de services RH Acerta et du cabinet d'études Indiville.

A peine 3% des employés de bureau dans le monde souhaitent retourner au bureau cinq jours par semaine, selon les résultats d'un sondage réalisé par le consultant Advanced Workplace Associates. Le sondage montre également que les travailleurs menacent de démissionner si leurs patrons les obligent à retourner au bureau à plein temps.

Si 39% de travailleurs estiment que la crise due au coronavirus a un impact négatif sur leur santé mentale, une personne sur trois constate, à l'inverse, un effet positif. C'est ce qu'il ressort d'une étude effectuée par l'Antwerp Management School (AMS), l'Université de Gand et B-Tonic.

Près de 56 % des travailleurs belges déclarent que leur travail est devenu plus pénible depuis la pandémie, selon une étude réalisée auprès de plus d'un millier de Belges à la demande de B-Tonic, filiale de l'assureur Baloise Insurance. Plus alarmant encore, quatre travailleurs sur dix affirment qu'ils font bonne figure pour cacher leur stress et leur anxiété au travail.

Les 65.000 fonctionnaires fédéraux vont bénéficier d'une allocation mensuelle de 50 euros pour le travail à domicile, annonce la ministre compétente Petra De Sutter (Groen) dans sa note politique qu'elle présente à la Chambre.

Près de 7% des travailleurs belges ont pris une forme d'interruption de carrière cet été, comme un crédit-temps, un congé parental ou un congé pour soins palliatifs. Il s'agit d'une diminution de près de 12% par rapport aux étés 2019 et 2020, ressort-il d'une enquête d'Acerta. L'explication? La hausse du télétravail.

Maintenant que la recommandation de travailler à domicile a disparu (en Flandre et en Wallonie), la plupart des travailleurs passeront à nouveau plus de la moitié de leurs journées de travail au bureau. Un peu plus de 6 entreprises sur 10 choisissent de faire revenir leur personnel au bureau au moins 3 jours par semaine. C'est ce qu'il ressort d'une enquête menée par l'entreprise de services RH ACERTA en collaboration avec la KU Leuven et #ZigZagHR.

Des "Flex Abonnements" SNCB pour les fonctionnaires. L'objectif ? Répondre aux nouveaux besoins de mobilité des travailleurs suite à la généralisation du télétravail. Et se rendre en train sur un lieu de travail fixe à hauteur de 2 à 3 fois par semaine.

Pas d'espace de travail dédié à la maison, présence des enfants, travaux, etc. Le télétravail est parfois difficile. La solution ? Louer son espace de télétravail. Deskalot, une plateforme 100% belge (qui combine les concepts d'Airbnb et de Booking.com) est spécialement destinée aux télétravailleurs.

Il n'y aura pas vraiment de rétropédalage en matière de télétravail. C'est ce que dit une grande enquête menée auprès des patrons. Le travail à la maison sera bien proposé aux collaborateurs une partie de la semaine. Mais pas partout. Trois patrons sur dix sont réticents.