Tout sur solitude

Environ un Belge sur sept (14,1%) a trouvé difficile, voire très difficile de joindre les deux bouts au cours des trois premiers mois de cette année. Quelque 26,6% ont ressenti cette période comme "plutôt difficile" au même égard, révèle une enquête de l'office statistique belge Statbel.

Alors qu'une éclaircie s'installe dans un ciel embrumé depuis deux ans par la crise du coronavirus, les personnes hospitalisées ou résidant en maison de repos et leurs familles continuent de jongler avec des mesures restrictives strictes et des règles variables entre institutions, dénoncent 12 organismes. Ils appellent à une approche plus humaine de la question et à un cadre légal uniforme, débattu et voté au parlement.

Si les seniors semblent heureux, avec un indice de bonheur moyen de 7,4 sur 10, il faut prendre garde au sentiment de solitude grandissant à partir de 75 ans, avertit la Fondation Roi Baudouin, qui a commandé une étude auprès des personnes âgées de 60 à 84 ans et indépendantes dans leur vie quotidienne.