Tout sur Securex

Les départs volontaires des travailleurs sous contrat à durée indéterminée ont diminué de 18% l'année dernière par rapport à 2019, selon une étude du secrétariat social de Securex. Les cinq années précédentes avaient pourtant été marquées par une croissance constante de ces départs.

Peu d'entreprises redistribuent leurs bénéfices aux travailleurs. Sur 10.000 entreprises, 67 ont versé une prime bénéficiaire à leurs travailleurs en 2020, selon les chiffres du fournisseur de services RH Securex. Ce système permet depuis 2018 aux entreprises d'attribuer une partie des bénéfices à leurs collaborateurs sous la forme d'une prime fiscalement attractive.

Rendre publics vos états d'âme pourrait vous coûter jusqu'à votre emploi. La jurisprudence tend à considérer l'expression sur les réseaux sociaux comme publique.

Le travailleur belge travaille pendant un tiers (34%) de ses jours de maladie, selon une enquête du prestataire RH Securex. Il s'agit d'une baisse importante par rapport à 2014 car à cette époque, près d'un travailleur sur deux (46%) continuait de travailler durant ses jours de maladie.

Près d'un tiers des travailleurs (32%) absents pendant plus d'un mois pour cause de maladie auraient pu et voulu travailler pendant au moins une partie de leur absence, selon une étude publiée par Securex. S'ils n'ont pas été en mesure de reprendre plus tôt, c'est principalement en raison d'un avis médical négatif (44%) et d'une absence de possibilité de reprise progressive (19%).

Le prestataire de services RH Liantis a évalué la raison pour laquelle les gens commencent un emploi en tant qu'indépendant. La réponse : être son propre patron, faire ce que l'on aime et tirer plus de satisfaction de son travail. Comment démarrer ?

Le Belge semble s'accrocher à la voiture de société: 59 % des salariés déclarent ainsi vouloir changer de travail si l'employeur ne leur en offre plus, à en croire une étude du prestataire en services RH Securex auprès de 1.500 travailleurs publiée mardi. Les alternatives de mobilité à ce système sont en outre trop peu connues. La moitié des salariés qui travaillent à Bruxelles trouvent par ailleurs les trajets domicile-travail pesants.

Les indépendants travaillent en moyenne 57 heures par semaine en Belgique, selon le baromètre qui leur est dédié par Securex. Plus de trois quarts d'entre eux travaillent en tout cas plus de 50 heures hebdomadaires quand un sur 10 dépasse les 80 heures. "Les indépendants belges placent la barre très haut. Ils travaillent beaucoup, prennent peu de vacances et ont du mal à prendre leurs distances vis-à-vis de leur activité", commente Hermina Van Coillie, HR Research Expert chez Securex.

Au travail, on ne fait pas que... travailler. Est-il possible d'accueillir un enfant malade, de faire ses courses sur le temps de midi, de boire un p'tit coup ou de s'épandre en ligne ? Des experts répondent.

Harcèlement moral, harcèlement sexuel, agressions, discrimination ... Ces comportements abusifs auraient considérablement augmenté sur le lieu de travail en un an à peine, selon une étude du fournisseur de services Ressources humaines Securex publiée mardi. Reste à savoir si ces faits sont réellement plus fréquents ou si c'est la perception des comportements qui se modifie.