Tout sur santé mentale

Vous vous sentez systématiquement vidé après avoir vu un(e) ami(e)? Courage, fuyez! Voici comment reconnaître les amitiés toxiques, car non, tous les amis ne vous tirent pas vers le haut.

Le Centre fédéral d'Expertise des Soins de santé (KCE) propose une série de pistes visant une meilleure prise en compte de la santé physique des personnes souffrant d'une maladie mentale grave. Le KCE plaide notamment pour une approche globale, ou "holistique", dans laquelle la dichotomie entre soins psychiatriques et somatiques (ou physiques) est abandonnée.

Seuls 43% des entreprises belges disposent d'une politique préventive concernant le bien-être physique et mental sur le lieu de travail, selon une enquête du spécialiste RH Acerta, de HR Square et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB). Près d'un cinquième (18%) des entreprises n'entreprend en outre pas encore d'actions concrètes pour améliorer le bien-être de ses travailleurs, malgré la crise du covid.

40 % des Belges indiquent que leur état d'esprit est plus négatif depuis la pandémie. "Et pourtant, le Belge ne reste pas les bras croisés. Plus de 7 Belges sur 10 attachent plus d'importance à leur moral et cherchent activement à l'améliorer". C'est ce qui ressort d'une enquête indépendante réalisée par WW (les Weight Watchers réinventés) auprès de 1 000 Belges.

Nous sommes tous inquiets par rapport à notre santé. Mais certains le sont plus que d'autres, au point de faire une montagne d'un toussotement. Et le Covid n'arrange rien...

Pour les personnes qui ont moins de contacts sociaux, telles que les personnes âgées vivant dans une maison de repos et/ou de soins, la privation du toucher peut avoir un impact sur la qualité de la vie. La crise sanitaire actuelle et le confinement ont exacerbé le problème. Avoir un animal de compagnie aiderait pourtant à réduire les niveaux de stress et à lutter contre la solitude, affirment des chercheurs australiens.

Si les consultations présentielles en psychothérapie restent autorisées, il est aussi possible d'échanger avec un psychothérapeute via la téléconsultation. Une alternative qui, contrairement à ce qu'on pourrait penser, n'offrirait que des avantages dans le contexte actuel.

La deuxième vague de coronavirus, à l'automne, se révèle particulièrement usante pour la santé mentale des citoyens, ressort-il du deuxième bilan établi par la Centre de prévention du suicide. La crise sanitaire, qui pouvait sembler passagère au printemps, s'inscrit à présent dans la durée, obligeant les personnes à puiser dans des ressources mentales déjà entamées.

Il existe bel et bien une corrélation entre un déséquilibre spécifique du microbiote intestinal et le développement de la maladie d'Alzheimer, comme le soupçonnait depuis un certain temps la communauté scientifique. Des chercheurs genevois et italiens sont parvenus à confirmer le lien.

Quarante-quatre recrues vont venir renforcer les 141 psychologues déjà engagés ces derniers mois dans les services de santé mentale (SSM) et de soins psychiatriques à domicile (SPAD) en Wallonie pour faire face à l'important rebond de l'épidémie de Covid-19, a annoncé la ministre wallonne de la Santé Christie Morreale. Par ailleurs, une plateforme web a été créée pour proposer un soutien aux citoyens et professionnels.