Tout sur respiration

Raplapla après l'hiver? C'est le moment de relancer la machine. Avec des aliments et des tisanes bien ciblés, et de bons réflexes pour bouger, respirer et chasser les toxines!

L'hyperventilation est un trouble qui se produit souvent de manière inconsciente. Surtout en situation de stress, où l'on aura alors tendance à respirer trop rapidement ou peu profondément. Avec le temps, cela peut provoquer des symptômes tels que des palpitations cardiaques, des vertiges ou des pensées anxieuses. En suivant ces conseils, vous pouvez arrêter ou prévenir l'hyperventilation, mais ils ne s'attaquent pas aux causes sous-jacentes du problème.

Le rôle de la nutrition dans les maladies chroniques telles que le diabète, les maladies cardiaques ou le cancer a déjà fait l'objet de nombreuses recherches. Pour des maladies respiratoires telles que la maladie pulmonaire commune BPCO, la science est à la traîne dans ce domaine. L'alimentation pourrait pourtant avoir des effets positifs sur certains symptômes.

Nous y pensons rarement, mais la façon dont nous respirons est fortement influencée par nos émotions et nos expériences de vie. Le schéma de la tristesse est différent de celui du stress, de la colère ou de la peur, par exemple. "À l'inverse, un certain type de respiration peut également susciter ces émotions", explique Jessica Braun, auteur.

"1, 2, 3, 4..." Chacun devant son écran, d'anciens malades du Covid-19 expirent lentement tandis que la spécialiste du chant Suzi Zumpe donne le rythme: pour retrouver leur souffle, ces Britanniques sont coachés à distance par des chanteurs d'opéra.

Une crise aiguë d'hyperventilation nous fait respirer trop fort et trop vite. La version chronique de ce phénomène gênant est, elle, longtemps restée sous le radar.

La crise du Covid-19 s'accompagne de son lot d'incertitudes, génératrices d'anxiété. La cohérence cardiaque aide à retrouver de la sérénité en apprenant à respirer autrement !

Nous respirons en moyenne 8.600 fois par jour, sans y penser. Dommage, parce qu'en prenant conscience de notre respiration, nous optimisons notre rythme cardiaque et nous résistons bien mieux au stress.