Tout sur prévention

Dans le monde, toutes les 30 secondes, une personne meurt d'une maladie liée à l'hépatite. Les Nations Unies veulent contenir en grande partie les différentes formes d'hépatites virales d'ici 2030. Mais pour y parvenir, le diagnostic et le traitement doivent d'abord être améliorés, souligne l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à l'occasion de la Journée mondiale de l'hépatite, fixée le 28 juillet.

La saison des vacances et des promenades en pleine nature annonce le retour des tiques, dont la morsure peut s'avérer dangereuse car ces arachnides acariens sont porteurs de plusieurs maladies. Comment se protéger de ces bobos d'été?

En 2019, le Conseil néerlandais de la santé a recommandé d'inclure la vaccination contre le zona dans le programme national de vaccination des personnes âgées de 60 ans. Notre pays ne suit pas (encore) cette recommandation. L'avis le plus récent du Conseil néerlandais de la santé date de 2017.

La pression artérielle élevée ou hypertension reste l'une des principales causes de maladies cardiovasculaires et de décès prématurés dans le monde. Les traitements permettent souvent de maîtriser la maladie, mais la prévention peut faire une différence bien plus importante pour la santé. Dans ce domaine aussi, de nouveaux alliés sont apparus sur la scène.

Alors que débute en mars "le mois international de la lutte contre le cancer du côlon", la Fondation contre le Cancer rappelle l'importance du dépistage du cancer colorectal. Celui-ci permet de guérir 90% des cas détectés à un stade précoce, précise la fondation.

La saison des pollens a démarré avec les premières floraisons de l'année chez les aulnes et les noisetiers, a fait savoir le réseau national de surveillance aérobiologique AirAllergy de l'institut de santé publique Sciensano. Les taux de pollen sont susceptibles d'augmenter selon l'évolution des conditions météorologiques. Les personnes sensibilisées au pollen de ces arbres risquent donc de développer des symptômes allergiques, a indiqué l'organisme.

Après les maisons de repos et le personnel médical, c'est bientôt au tour de la population générale de se faire vacciner, à commencer par les groupes prioritaires. Entre mars et juin prochains, chaque Belge qui n'aura pas encore été vacciné recevra une convocation.

Il apparaît désormais plus clairement que la propagation du coronavirus via les aérosols joue un rôle important dans la transmission de l'infection dans les espaces clos, indique le Conseil Supérieur de la Santé (CSS). Selon son nouvel avis, l'émergence de variants plus contagieux incite encore davantage à ventiler au mieux les espaces intérieurs.

La Wallonie a défini où seront installés les futurs centres qui serviront à la vaccination du grand public, personnes à risque ou non, a annoncé le gouvernement régional. Il y aura finalement 9 centres "majeurs", 30 centres "de proximité", plus petits, ainsi qu'une série de centres itinérants dont on a défini les zones mais pas encore les arrêts précis.

Les Belges sont de plus en plus nombreux à être prêts à se faire vacciner, selon les résultats de la grande étude Corona menée toutes les deux semaines par l'Université d'Anvers. Le public est également moins inquiet quant à des effets secondaires éventuels.