Tout sur phishing

Pour faire face à la multiplication des tentatives de fraude en ligne, une toute nouvelle application baptisée "Safeonweb" a été créée. Celle-ci rassemble les informations relatives au phishing et avertit en cas de cybermenace ou si de nouvelles formes d'escroquerie en ligne apparaissent.

Faites attention si vous recevez un e-mail de My e-Box! Des arnaqueurs utilisent l'adresse de la plateforme pour piéger les citoyens. En cas d'e-mail suspect, ne cliquez pas sur les liens et ne communiquez jamais vos données privées.

En 2020, le SPF Économie a reçu 55.755 signalements de fraudes, soit une hausse de plus de 30 % par rapport à 2019, ressort-il du rapport annuel 2020 de l'Inspection économique. Vente en ligne, email, spam, fishing... Voici les fraudes les plus courantes.

80% des Belges ont déjà été confrontés à du phishing, indique Test Achats. Le phishing, ou hameçonnage, est une technique d'escroquerie sur Internet qui a pour but de subtiliser les coordonnées bancaires des victimes. Selon l'organisation de consommateurs, le risque d'être victime de cette pratique frauduleuse n'a jamais été aussi grand.

Une nouvelle vague de SMS et de courriels frauduleux tente d'escroquer les destinataires au nom de bpost et du SPF Finances, met en garde l'organisation Test Achats. Elle invite les consommateurs à ne pas cliquer sur les liens en cas de doute.

Au cours de l'année 2020, il y a eu environ 67.000 transactions frauduleuses par hameçonnage, pour un montant d'environ 34 millions d'euros en Belgique, annonce la fédération belge du secteur financier Febelfin. Les fraudeurs ont, semble-t-il, profité de cette année de crise "pour tromper les gens en exploitant leur émotion".

Le phishing (ou hameçonnage) est de plus en plus répandu et les mails frauduleux revêtent une apparence de plus en plus professionnelle. Comment reconnaître les emails suspects ?