Tout sur pandémie

Près de 56 % des travailleurs belges déclarent que leur travail est devenu plus pénible depuis la pandémie, selon une étude réalisée auprès de plus d'un millier de Belges à la demande de B-Tonic, filiale de l'assureur Baloise Insurance. Plus alarmant encore, quatre travailleurs sur dix affirment qu'ils font bonne figure pour cacher leur stress et leur anxiété au travail.

Tout citoyen désirant se faire vacciner et qui n'a pas encore reçu de convocation peut désormais s'inscrire sur la "liste de réservistes" QVAX afin de bénéficier en "last minute" d'une dose de vaccin non utilisée. Le nouvel outil doit permettre d'accélérer la campagne de vaccination et "d'atteindre au plus vite l'immunité de groupe" en utilisant "absolument chaque dose".

Face à la crise sanitaire et à son cortège de conséquences économiques, l'idée d'une assurance pandémie a surgi ça et là. Les assureurs planchent également sur le concept, a-t-on appris lors de la présentation du rapport annuel d'Assuralia. Mais la réflexion n'en est qu'à ses balbutiements.

Un sondage réalisé par Test Achats auprès de plus de 1000 belges montre que la préférence pour les moyens de transport individuel pourrait augmenter. Une personne interrogée sur cinq pense utiliser davantage sa voiture après la crise, et près de 23 % comptent utiliser leur vélo plus fréquemment qu'avant.

Lorsqu'ils seront disponibles, les vaccins contre le coronavirus seront administrés sur base volontaire et gratuite à la population, ont convenu les différents ministres en charge de la Santé en Belgique. L'objectif sera de vacciner au moins 8 millions de Belges, selon un communiqué diffusé lundi par les autorités.