Tout sur Inami

Au 31 décembre 2020, la Belgique comptait 111.732 personnes en invalidité pour cause de dépression ou de burn-out, selon les données que vient de publier l'Institut national d'assurance maladie-invalidité, citées dans La Libre Belgique. Cela représente une augmentation de 39,23 % par rapport à la situation au 31 décembre 2016, pointe l'Inami.

La reprise du travail après un cancer du sein est une étape importante à tous points de vue ; elle mérite beaucoup d'attention et de soutien. En effet, la réintégration se passe rarement sans problème. Il est crucial que les patientes soient bien informées à ce sujet dès le début du traitement. Outre la famille, l'employeur et les collègues, les prestataires de soins jouent aussi un rôle important à cet égard.

Les patients vulnérables atteints de covid, mais présentant des symptômes légers, peuvent être suivis en toute sécurité à domicile grâce à un système de télésurveillance similaire à celui qui existe déjà pour les patients cardiaques. Ces derniers mois, un certain nombre d'hôpitaux, comme l'UZ Antwerpen et le ZOL, ont mis au point un système permettant de surveiller intensivement les patients à distance.

Selon un rapport de l'OMS, le nombre de malades chroniques suivant leur traitement tel qu'il devrait être n'est que de 50%. La non-observance du traitement est également un problème important dans le cas de la BPCO. Que comprend exactement ce traitement ?

Les preuves scientifiques de l'efficacité de certains implants auditifs sophistiqués ne suffisent pas à élargir leurs critères de remboursement actuels, ressort-il d'une étude commandée par l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami). Des données supplémentaires sont nécessaires.

Un trajet de soins, qui est un contrat entre le patient, le médecin généraliste et le spécialiste, est efficace pour les patients souffrant d'un diabète de type 2 et d'insuffisance rénale chronique. C'est ce qui ressort d'une étude menée par Sciensano, l'Institut belge de santé. Après l'entrée dans un trajet de soins, les patients ont des contacts plus fréquents avec les prestataires de soins et leur santé s'améliore.

L'honoraire pour les consultations téléphoniques effectuées par les médecins en lien avec le coronavirus s'élève à 20 euros, indique dans un communiqué l'Absym, citant une décision du comité de l'assurance de l'Inami. Il n'y a pas d'intervention personnelle du patient, précise le communiqué.

Depuis le 1er juillet 2019, il n'y a plus de période de carence pour les travailleurs indépendants malades de plus de 7 jours. En clair, ils peuvent recevoir des indemnités dès le premier jour de maladie s'ils peuvent fournir un certificat médical de 8 jours ou plus.

En Belgique, les patients ne peuvent toujours pas bénéficier d'un remboursement pour les applications médicales, relèvent mercredi De Tijd et L'Echo. L'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami) l'a pourtant promis à plusieurs reprises.

Le nombre de Belges qui ont dû s'absenter du travail pour au moins un an en raison de problèmes de santé a de nouveau augmenté l'an dernier, de 5,4%, selon les chiffres de l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami) publiés mercredi et rapportés par De Standaard et Het Nieuwsblad.

La Belgique compte plus de 415.000 malades de longue durée (plus d'un an), un record, selon les derniers chiffres transmis par l'Inami au quotidien flamand Het Laatste Nieuws. Sur les six premiers mois de l'année 2018, le nombre de malades a augmenté plus rapidement qu'auparavant, malgré les mesures prises par le gouvernement.

À partir du 1er juillet 2019, seuls les hôpitaux qui pratiquent au moins 20 opérations par an pourront encore proposer des interventions chirurgicales dans le cadre d'un cancer de l'oesophage ou du pancréas, a décidé la ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld). Cette dernière souhaite ainsi garantir aux patients des soins dispensés par une équipe ayant suffisamment d'expérience.