Tout sur Frederick Scraeyen

Les 50 + ne sont pas les laissés pour compte de la révolution numérique. Au contraire, le smartphone leur a ouvert grand les portes de Facebook et des applications. S'ils communiquent autrement que les jeunes et ne rechignent pas à demander conseil, ils ne sont pas cyberdépendants !