Tout sur fraude

Au cours de l'année 2020, il y a eu environ 67.000 transactions frauduleuses par hameçonnage, pour un montant d'environ 34 millions d'euros en Belgique, annonce la fédération belge du secteur financier Febelfin. Les fraudeurs ont, semble-t-il, profité de cette année de crise "pour tromper les gens en exploitant leur émotion".

Vous avez un besoin urgent d'argent et vous cherchez le prêt le plus avantageux possible? Vous préférez ne pas sortir en raison du coronavirus et vous venez justement de voir dans votre boite e-mail ou sur les médias sociaux une offre de crédit ou de prêt très intéressante : taux d'intérêt bas, durée flexible et pas d'exigence de preuve de revenus. Soyez sur vos gardes, car les prêteurs véreux multiplient les annonces.

L'Autorité des services et marchés financiers (FSMA) met le public en garde, après avoir reçu plusieurs messages de la part de consommateurs, contre les activités de prêteurs non agréés proposant des faux crédits aux consommateurs.

Des publicités sur les réseaux sociaux pour des vêtements branchés à prix cassés... de l'éclairage d'ambiance afin d'agrémenter les soirées d'hiver pour une bouchée de pain... Ces annonces alléchantes vous renvoient vers des boutiques en ligne inconnues ? Dans ce cas, redoublez de prudence... Il pourrait en effet s'agir de dropshipping, une technique de vente qui gagne en popularité mais qui n'est pas sans risque pour les acheteurs. Le SPF Economie invite donc à la vigilance lors des achats en ligne.

Les activités de prêteurs non agréés proposant des faux crédits aux consommateurs se poursuivent sur internet, notamment via les réseaux sociaux, met en garde mercredi l'Autorité des services et marchés financiers (FSMA). Elle invite à se méfier des propositions non sollicitées.