Tout sur Febelfin

Les fraudeurs profitent de la crise du coronavirus et des mesures de confinement actuelles pour tromper et voler les gens en ligne. On dénombre ainsi énormément de faux messages faisant la publicité pour des masques buccaux ou du gel désinfectant, incitant à des dons en faveur d'hôpitaux ou encore faisant croire à des internautes que le coronavirus a été diagnostiqué chez un de leurs proches. Febelfin lance donc une enquête afin d'analyser les profils de risque en ligne des Belges.

La crise du coronavirus exerce une pression importante sur la situation financière de nombreuses personnes. Le remboursement d'un crédit hypothécaire pèse alors souvent durement sur le budget du ménage. Le ministre des Finances Alexander De Croo, la Banque nationale de Belgique et Febelfin ont dès lors annoncé qu'ils apporteraient un soutien financier aux personnes exposées à des problèmes résultant de la crise du coronavirus. Le report de paiement du crédit hypothécaire peut ainsi être demandé pour un maximum de six mois.

Plus besoin d'attendre des heures, voir des jours pour verser de l'argent sur le compte d'un bénéficiaire. Depuis leur lancement le 4 mars 2019, 75 millions de virements instantanés ont été effectués en Belgique. La fédération du secteur financier estime que ce type de virement pourrait devenir la nouvelle norme.

La demande en fonds durables est en forte augmentation. L'épargnant qui cherche des produits avec des " valeurs " y trouve refuge. Mais les promesses d'éthique et de rentabilité sont-elles vraiment tenues ?

La fédération du secteur financier Febelfin veut voir les Belges oublier le cash pour leurs achats le samedi 11 mai prochain. Le paiement en espèces est pourtant encore très populaire en Belgique, près de 2/3 des paiements s'effectuent de la sorte, mais pas toujours par choix, selon la Fédération. Pour changer les pratiques, elle lance ce mardi sa campagne "Le paiement digital, quoi de plus normal?".

Les banques seront fermées les vendredi 19 et lundi 22 avril, indique mardi Febelfin, la fédération du secteur financier belge. Les paiements numériques seront parfaitement possibles ces jours-là avec carte ou via smartphone.

Plus besoin de communiquer son nouveau numéro de compte aux créanciers bénéficiaires de domiciliations et aux payeurs récurrents. Les démarches sont réduites au minimum. Seuls quelques créanciers torpillent encore le système.