Tout sur électricité

Les parlementaires wallons ont approuvé un projet de décret introduisant les notions de clients actifs et de communautés d'énergie sur le marché régional de l'énergie. Ce texte conduira, à terme, à une disparition du tarif bi horaire et une multiplication des plages horaires pour la consommation énergétique, avec des incitants à consommer davantage quand la production de renouvelable est la plus forte et la demande la plus faible.

La Creg est favorable à la réintroduction temporaire d'une indemnité de rupture en cas de résiliation anticipée de contrats à prix fixe, a-t-elle fait savoir. Cette solution "pragmatique" permettrait de réduire le risque supporté par le fournisseur d'énergie, d'une part, et pourrait faire baisser les prix pour le consommateur, d'autre part.

Il y a du changement dans l'air pour votre facture d'électricité ou de gaz au 1er janvier. Certes, la facture sera toujours aussi salée, mais vous comprendrez peut-être mieux où partent vos euros. En cinq sections.

Les prix de l'énergie continuent d'atteindre des sommets avec une facture finale toujours plus élevée pour les consommateurs. Selon le dernier baromètre de la Creg, la facture annuelle d'un ménage wallon de quatre personnes atteignait en novembre dernier 1391,77 euros pour l'électricité et 2981,07 euros pour le gaz. L'an dernier à la même époque, ce ménage devait payer 924,72 euros pour l'électricité et 1.199,94 euros pour sa facture de gaz.

Les tarifs sociaux, qui seront d'application à partir du 1er janvier 2022, augmenteront en moyenne de 8,2% pour l'électricité et de 10,5% pour le gaz naturel, annonce la Creg. Sans les plafonnements, les hausses de tarifs auraient été en moyenne de 33% pour l'électricité et de 194% pour le gaz naturel, souligne le régulateur fédéral du secteur énergétique.

Le fournisseur d'énergie Luminus a annoncé le lancement d'une formule permettant aux employés d'entreprises partenaires de payer une partie de leur facture d'électricité par l'intermédiaire de leur employeur. Mais ce projet pourrait rapidement tomber à l'eau. Et pour cause : le ministre des Finances Vincent Van Peteghem ne voit pas d'un bon oeil cette annonce...

La hausse des prix de l'électricité et du gaz naturel menace de faire peser sur les ménages ayant des contrats variables un lourd surcoût sur leur facture d'énergie, de 133 euros par an en moyenne pour le moment. Ce chiffre a été calculé par la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg), qui prévient que la facture pourrait augmenter encore plus si la hausse actuelle des prix se poursuit.

Plus d'un ménage belge sur cinq (20,7%) vivait en situation de précarité énergétique en 2019, malgré une météo relativement clémente et une baisse des prix du gaz, ressort-il d'un baromètre réalisé à la demande de la Fondation Roi Baudouin et évoqué dans Le Soir.

Près de 447.000 personnes supplémentaires vont pouvoir bénéficier en 2021 d'un tarif social pour le gaz et d'électricité, annonce Pierre-Yves Dermagne, le ministre de l'Économie, dans Le Soir. La mesure est prise pour une année, mais pourrait être renouvelée.