Tout sur économies

Environ un Belge sur sept (14,1%) a trouvé difficile, voire très difficile de joindre les deux bouts au cours des trois premiers mois de cette année. Quelque 26,6% ont ressenti cette période comme "plutôt difficile" au même égard, révèle une enquête de l'office statistique belge Statbel.

Loyer, remboursement d'un prêt, nourriture, eau, électricité, voiture, assurances... Pas toujours facile de se construire une épargne quand on a tant de dépenses tous les mois. Surtout à l'heure où les prix flambent. On vous donne quelques conseils pour gérer au mieux votre budget.

Les prix de l'énergie élevés engendrent un choc bien plus important pour les ménages à bas revenus. Leurs dépenses grimpent dans l'ensemble plus fortement que celles des consommateurs plus aisés, rapporte mardi De Tijd sur la base de commentaires de la Banque nationale (BNB).

La banque Aion a interrogé 1000 Belges âgés de plus de 40 ans sur la façon dont ils perçoivent leurs finances. Leur vision a-t-elle changé avec l'âge? La crise du covid a-t-elle un impact sur leurs dépenses? Planifient-ils leur retraite et leur succession? Et l'"achat impulsif" dû à la crise de la quarantaine est-il un mythe ou une réalité?

Les jeunes attribuent tout juste la moyenne au système de pensions (score de 5,4 sur 10), selon les résultats d'un sondage mené par Callebaut Collective pour le compte de l'union professionnelle des assurances, Assuralia et le représentant des fonds de pension, PensioPlus.

Près de la moitié des Belges laisseront leur argent sur leur compte épargne après la crise du coronavirus, selon une enquête de Test Achats. L'économie belge aura pourtant besoin d'un coup de pouce, prévient l'organisation de consommateurs.