Tout sur Dos

Le rôle des muscles dorsaux a longtemps été sous-estimé. Selon une étude récente, les lombalgies récurrentes laissent des traces dans les muscles et dans le cerveau. La solution? Une thérapie active.

Après une chirurgie du dos, 1 patient sur 3 éprouve encore des douleurs chroniques, ce qu'on appelle le Failed Back Surgery Syndrome (FBSS). Ces patients peuvent bénéficier d'un neurostimulateur, susceptible d'alléger leur souffrance. Jusqu'à présent, il n'était pas facile d'évaluer son efficacité pour le patient. Mais une nouvelle étude a pour la première fois développé un modèle capable d'estimer avec précision l'efficacité de ce traitement.

Le produit de thérapie cellulaire ALLOB de Bone Therapeutics a passé une nouvelle étape dans sa phase d'essais cliniques, annonce l'entreprise belge dans un communiqué. Après 24 mois de suivi, 90% des patients présentent une fusion osseuse, ressort-il de la phase IIa des essais cliniques.

Nos parents qui nous serinaient "Tiens-toi droit, bombe le torse" avaient finalement raison. En corrigeant sa posture, on s'évite nombre de douleurs dans le dos et la nuque.