Tout sur CPAS

Le travail ne protège pas toujours de la précarité: 8% des bénéficiaires des CPAS wallons disposent en effet d'un emploi mais doivent malgré tout recevoir de l'aide pour pouvoir, chaque mois, nouer les deux bouts, ressort-il des chiffres repris dans la Radioscopie 2020 des politiques d'insertion menées dans les CPAS du sud du pays.

Seuls les locataires des logements sociaux sont " protégés ". La procédure d'expulsion est longue et coûteuse. Une procédure à l'amiable est à privilégier... quand elle est encore possible.