Tout sur côte

Avec le retour du soleil, la SNCB s'attend à un flux plus important de voyageurs vers la Côte. Pour éviter des temps d'attente importants, la société des chemins de fer conseille aux voyageurs de réserver une place à bord des trains Côte-Express, qui complètent l'offre classique en été.

Le baromètre d'affluence à la côte affichera désormais le taux de remplissage des trains, a annoncé Sabien Lahaye-Battheu, présidente de Westtoer, l'office de tourisme provincial de Flandre occidentale. Cette nouvelle fonction doit palier le problème des trains bondés dans le cadre des mesures sanitaires liées au covid.

L'art et la plage, cela semble être une combinaison gagnante. Lors de la 7e édition de la triennale d'art "Beaufort", des artistes belges et internationaux se sont penchés sur la manière dont les forces naturelles ont influencé l'histoire de la côte.

Nul besoin de faire le tour du monde pour parler de "voyage au long cours". Une balade à vélo de 500 km le long du patrimoine mondial de l'Unesco wallon, des longues randonnées sur des sentiers longeant la Lesse, de la source à l'embouchure, ou une simple escapade le long de la côte belge... Ces activités vous maintiendront en forme et vous garderont occupé durant plusieurs jours.

La SNCB va tout de même réduire son offre de trains à destination de la mer cet été, a indiqué la gouverneure faisant fonction en Flandre occidentale, Anne Martens, à l'issue d'une concertation avec les ministres compétents, les bourgmestres des villes côtières et la SNCB.

Pollution, chômage, incivilités... et cette fichue crise du coronavirus. Ah, que le monde tournait mieux avant ! Et si nous voyions le "bon vieux temps" plus rose qu'il ne l'était ?

Voici la liste des sujets traités en 2017 dans nos pages juridiques. Cet index reprend les articles (A), vos questions (Q), les dossiers (D), les brèves (B), les chroniques (C) répertoriés par numéro de Plus Magazine et par page. Exemple : 335/65 signifie n°335, page 65. Vous trouverez très vite ce que vous cherchez !

Beaucoup de Belges rêvent d'un pied-à-terre à la mer. Pour eux, pour leurs enfants et leurs petits-enfants. Mais une seconde résidence engendre des frais. Est-ce une bonne idée de la louer pour les réduire ?