Tout sur consommation

Les prix de l'alimentation ne sont pas près de baisser. Une grande partie de la chaîne alimentaire, de la ferme à l'assiette, est confrontée à une forte hausse des coûts.

Les parlementaires wallons ont approuvé un projet de décret introduisant les notions de clients actifs et de communautés d'énergie sur le marché régional de l'énergie. Ce texte conduira, à terme, à une disparition du tarif bi horaire et une multiplication des plages horaires pour la consommation énergétique, avec des incitants à consommer davantage quand la production de renouvelable est la plus forte et la demande la plus faible.

La banque Aion a interrogé 1000 Belges âgés de plus de 40 ans sur la façon dont ils perçoivent leurs finances. Leur vision a-t-elle changé avec l'âge? La crise du covid a-t-elle un impact sur leurs dépenses? Planifient-ils leur retraite et leur succession? Et l'"achat impulsif" dû à la crise de la quarantaine est-il un mythe ou une réalité?

Moins d'un cinquième des Belges consomment la quantité recommandée de poisson par semaine. Les principales raisons sont le goût, le prix ou encore le mode de préparation, selon une nouvelle étude, réalisée par le bureau de recherche iVOX.

Les Belges ont dépensé 5,56 milliards d'euros dans l'e-commerce au cours de la première moitié de l'année, contre 5,1 milliards durant la même période l'année passée, indique le Market Monitor de BeCommerce, l'organisation qui représente les entreprises actives sur le marché numérique. "Une hausse impressionnante", selon l'étude.

La crise du coronavirus a dopé la consommation de fruits et légumes des ménages belges, ressort-il d'une étude réalisée auprès d'un panel de 6.000 familles belges. Néanmoins, la consommation de ce type de produits reste insuffisante, selon le centre flamand de marketing agricole et de la pêche (VLAM).

Environ un an après le premier confinement, de plus en plus de Belges achètent délibérément local. Tel est le résultat d'une nouvelle enquête Ivox. En plus des 42% qui le faisaient déjà avant la pandémie, 16,4% ont commencé à acheter local pendant la crise sanitaire.

Pour beaucoup de consommateurs, les étiquettes sur certains produits prêtent parfois à confusion. Et pour cause, les produits périssables affichent souvent plusieurs dates de péremption. Par conséquent, beaucoup de denrées alimentaires encore parfaitement consommables sont jetées, ce qui entraine un gaspillage alimentaire important. Comment s'y retrouver?

L'an passé, les Belges ont acheté pour 175 millions de litres de boissons rafraîchissantes ailleurs. En cause ? De grosses différences de prix dues aux taxes et réglementations. Une bouteille de Coca est 50 centimes moins chère outre-Quiévrain. C'est près de 30 centimes pour une bouteille d'eau minérale.

Le contrefilet acheté chez le boucher local a un meilleur goût et une qualité plus élevée, ressort-il d'une enquête de Test Achats. L'association de défense des consommateurs a fait goûter 39 échantillons de viande provenant de bouchers de quartier et de supermarchés à un panel d'experts. Si la viande bio n'apparaît pas meilleure en soi, elle présente d'autres avantages.

Très intéressants sur le plan nutritionnel, les yaourts sont aussi très faciles à réaliser soi-même ! À la fois sain, écologique et économique.