Tout sur coeur

Faire du sport quand on a des problèmes cardiaques, ça peut faire peur. Pourtant, à long terme, l'exercice physique diminue drastiquement le risque cardiovasculaire. Un constat d'autant plus vrai après un premier incident...

Si vous êtes atteint d'une maladie cardiaque, vos proches parents sont souvent soumis au même risque et sont donc dépistés régulièrement. Mais cela pourrait ne pas suffire. Une nouvelle étude japonaise suggère que les conjoints de patients cardiaques sont eux aussi beaucoup plus susceptibles de souffrir d'une maladie cardiaque.

La pression artérielle élevée ou hypertension reste l'une des principales causes de maladies cardiovasculaires et de décès prématurés dans le monde. Les traitements permettent souvent de maîtriser la maladie, mais la prévention peut faire une différence bien plus importante pour la santé. Dans ce domaine aussi, de nouveaux alliés sont apparus sur la scène.

Une transplantation cardiaque a été réalisée pour la première fois en Belgique cet automne à l'UZ Leuven grâce à une nouvelle technique de préservation des greffons, a annoncé l'hôpital dans un communiqué. Cette technique permet de conserver le coeur d'un donneur près de cinq fois plus longtemps, ce qui se traduit par un taux de mortalité plus faible à la suite de l'opération. L'intervention s'inscrivait dans le cadre d'une étude internationale menée par l'UZ Leuven.

Le site moncoeurbat.be a été lancé pour permettre à toute personne ressentant des symptômes d'insuffisance cardiaque de réaliser une première évaluation de sa santé. En cas de doute et malgré la crise sanitaire actuelle, il convient de ne pas traîner pour se rendre à l'hôpital, un lieu qui "n'est certainement pas plus dangereux qu'une grande surface", a souligné le Dr Anne-Catherine Pouleur, du service de cardiologie du CHU Saint-Luc.

Et si prendre soin de son coeur n'était pas plus compliqué que de suivre ces 15 conseils au quotidien ? Surtout si vous avez des antécédents familiaux.