A cause des températures en hausse, les zones humides utiles à la faune sauvage vont s'assécher progressivement. "Les zones urbaines et les cultures intensives deviennent dès lors problématiques pour les oiseaux qui veulent se désaltérer ou laver leur plumage", explique la LRBPO. Cette situation serait notamment plus compliquée pour les jeunes oiseaux qui commencent à voler et les adultes qui entament de nouvelles couvées.

Même si les oiseaux ont besoin de moins d'eau que la plupart des mammifères, ils doivent tout de même s'hydrater plusieurs fois par jour. L'eau leur sert aussi à se baigner et à construire des nids.

Par ailleurs, offrir de l'eau, c'est le meilleur moyen de rendre son jardin le plus attractif possible pour les oiseaux et d'en faire un véritable oasis urbain. La Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (LRBPO) invite dès lors les citoyens à placer un abreuvoir qui sera utilisé comme lieu de baignade.

"Prendre soin de nos oiseaux, c'est aussi s'offrir le plaisir de les observer de près sans les déranger", conclut-elle.

Conseils pour créer un abreuvoir :

  • Il doit être solide, facile à nettoyer et avec des petits rebords.
  • La profondeur de l'eau doit être au maximum de 5 cm environ de sorte à éviter la noyade.
  • Un gros cailloux ou une branche peuvent être placés dans l'abreuvoir afin qu'ils puissent atterrir, boire et se baigner en toute sécurité.
  • Afin de ne pas favoriser la prédation, l'emplacement du futur point d'eau doit être réfléchie au préalable. Si l'abreuvoir est posé au sol (ce qui rappelle un contexte naturel), celui-ci doit offrir une bonne visibilité en cas de fuite et ne pas favoriser l'embuscade du chat domestique par exemple. Il faut donc privilégier un espace ouvert.
  • Si les risques de prédation sont trop importants, il est préférable de suspendre l'abreuvoir en hauteur ou de le disposer sur un mur. Le rebord de la fenêtre reste aussi une bonne solution.
  • Concernant l'entretien, il ne faut pas oublier de changer l'eau régulièrement (tous les jours en été de préférence) et d'offrir la possibilité de se percher à une hauteur de deux mètres pour qu'ils puissent lisser leurs plumes juste après le bain.
A cause des températures en hausse, les zones humides utiles à la faune sauvage vont s'assécher progressivement. "Les zones urbaines et les cultures intensives deviennent dès lors problématiques pour les oiseaux qui veulent se désaltérer ou laver leur plumage", explique la LRBPO. Cette situation serait notamment plus compliquée pour les jeunes oiseaux qui commencent à voler et les adultes qui entament de nouvelles couvées. Même si les oiseaux ont besoin de moins d'eau que la plupart des mammifères, ils doivent tout de même s'hydrater plusieurs fois par jour. L'eau leur sert aussi à se baigner et à construire des nids. Par ailleurs, offrir de l'eau, c'est le meilleur moyen de rendre son jardin le plus attractif possible pour les oiseaux et d'en faire un véritable oasis urbain. La Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (LRBPO) invite dès lors les citoyens à placer un abreuvoir qui sera utilisé comme lieu de baignade."Prendre soin de nos oiseaux, c'est aussi s'offrir le plaisir de les observer de près sans les déranger", conclut-elle.