La moitié des Belges passent plus de 45 minutes par jour entre leur domicile et leur lieu de travail, alors qu'en Finlande et en Suède, le constat est totalement inverse: un travailleur sur deux y passe moins de 30 minutes pour se rendre au travail et seuls 11% restent plus de deux heures dans leur voiture.

La Belgique figure par ailleurs dans le peloton de tête des pays où les distances parcourues pour aller travailler sont les plus grandes, avec l'Italie, l'Espagne et les Pays-Bas. La moitié des personnes interrogées vivent cependant à moins de 10km du lieu de leur boulot, la population active travaillant principalement dans sa propre province, constate SD Worx.

En voiture, à vélo et en transport public

A noter encore que, dans tous les pays étudiés, la voiture personnelle tient toujours la corde. Si, en Flandre, le vélo est en hausse, cela ne permet cependant pas encore d'atteindre le niveau des Pays-Bas. À Bruxelles, les transports publics (métro, tram et bus) sont le choix numéro un pour les déplacements domicile-travail.

Enfin, un Belge sur trois peut limiter ses déplacements professionnels à moins de trois jours par semaine grâce au télétravail.

Outre la Belgique, l'Espagne compte également 20% de "grands navetteurs" passant plus de deux heures sur la route pour aller travailler et revenir du boulot. En Italie, en Allemagne, en France et au Royaume-Uni, ils sont même près d'un quart dans ce cas de figure.

La moitié des Belges passent plus de 45 minutes par jour entre leur domicile et leur lieu de travail, alors qu'en Finlande et en Suède, le constat est totalement inverse: un travailleur sur deux y passe moins de 30 minutes pour se rendre au travail et seuls 11% restent plus de deux heures dans leur voiture. La Belgique figure par ailleurs dans le peloton de tête des pays où les distances parcourues pour aller travailler sont les plus grandes, avec l'Italie, l'Espagne et les Pays-Bas. La moitié des personnes interrogées vivent cependant à moins de 10km du lieu de leur boulot, la population active travaillant principalement dans sa propre province, constate SD Worx. A noter encore que, dans tous les pays étudiés, la voiture personnelle tient toujours la corde. Si, en Flandre, le vélo est en hausse, cela ne permet cependant pas encore d'atteindre le niveau des Pays-Bas. À Bruxelles, les transports publics (métro, tram et bus) sont le choix numéro un pour les déplacements domicile-travail. Enfin, un Belge sur trois peut limiter ses déplacements professionnels à moins de trois jours par semaine grâce au télétravail. Outre la Belgique, l'Espagne compte également 20% de "grands navetteurs" passant plus de deux heures sur la route pour aller travailler et revenir du boulot. En Italie, en Allemagne, en France et au Royaume-Uni, ils sont même près d'un quart dans ce cas de figure.