Tueries du Brabant : nouvel appel à témoin, la police fédérale suspecte l'enquête d'avoir été manipulée

31/10/18 à 10:30 - Mise à jour à 10:00

Source: Belga

Le parquet fédéral dispose de preuves sérieuses sur le fait que l'enquête sur les tueries du Brabant a été manipulée, selon une série de nouveaux éléments apparus dans l'enquête et dont les programmes de RTL-TVI et VTM ("Indices" et "Faroek") ont fait part mardi soir. Elle lance un nouvel appel à témoins.

Tueries du Brabant : nouvel appel à témoin, la police fédérale suspecte l'enquête d'avoir été manipulée

© Émissions Indice (capture d'écran)

La police fédérale a lancé mardi soir un nouvel appel à témoins à la suite de la diffusion des émissions "Indices" et "Faroek" sur les chaînes privées RTL-TVi et VTM, toutes deux consacrées à de nouveaux éléments dans l'enquête sur les Tueurs du Brabant. Trois faits précis sont mis en lumière: le vol d'une Golf rouge - qui sera ensuite repeinte en noir - lors d'une attaque dans un restaurant à Ohain, le fait que l'un des participants à la tuerie de Beersel avait une tache de vin ou de naissance dans la nuque ainsi que la disparition d'un sac découvert dans le canal à Ronquières et qui aurait pu contenir des armes.

"Le dimanche 2 octobre 1983, vers 01h00 du matin, deux hommes armés ont assassiné le propriétaire du restaurant les 'Trois Canards' situé à Ohain", rappelle le communiqué. "Ils ont pris la fuite avec la voiture de la victime, une Volkswagen Golf GTI de couleur rouge immatriculée FGK 991."

"Quatre jours plus tard, le jeudi 6 octobre 1983, vers 14h00, cette même Golf a été aperçue dans le parking Renault situé rue de Fer à Namur. La Golf portait toujours l'immatriculation FGK 991 mais avait été repeinte en noire", précise la police.

Peinture noire

Les enquêteurs sont à la recherche d'informations sur la personne qui aurait repeint cette Golf entre le 2 et le 6 octobre 1983. Cette personne pourrait peut-être se trouver dans la région de Namur, selon l'avis de recherche.

"Le lendemain, le vendredi 7 octobre 1983, à 19h50, la Golf repeinte en noire a été utilisée lors du braquage du Delhaize à Beersel. Une autre immatriculation avait été cette fois apposée sur le véhicule."

Lors de cette attaque, l'un des auteurs présentait une tache de naissance ou une tache de vin au niveau de la nuque. Celle-ci était allongée et mesurait entre 3 et 5 cm. L'auteur était de grande taille: il mesurait entre 1m85 et 1m90.

Les personnes qui connaîtraient quelqu'un pouvant répondre à cette description sont invitées à prendre contact avec les enquêteurs.

Fouille dans le canal

Enfin, au début du mois de novembre 1986, au canal de Ronquières, "un plongeur local est sollicité par trois gendarmes en civil pour effectuer une nouvelle fouille dans le canal".

"Lors de cette fouille, un sac a été sorti de l'eau alors que lors d'une fouille précédente, effectuée un an auparavant, rien n'avait été retrouvé au même endroit", poursuit le communiqué. C'est d'ailleurs ce qui laisse à penser au parquet fédéral que l'enquête a été manipulée. "Les gendarmes se déplaçaient à bord d'une Renault R4 de couleur blanche. Cette R4 ne comportait aucun signe distinctif de la gendarmerie."

Dès lors, les enquêteurs sont à la recherche de témoins qui auraient assisté à cette plongée ou qui détiendraient des informations à ce sujet.

L'avis de recherche rappelle que la société Delhaize, notamment visée par les attaques, promet une prime de 250.000 euros en échange d'informations permettant l'identification des auteurs.

Les personnes qui auraient des informations relatives à ces trois faits précis sont invitées à contacter les enquêteurs via le numéro de téléphone gratuit 0800/30.300 ou par courriel à l'adresse avisderecherche@police.belgium.eu. La discrétion est assurée.

Nos partenaires