Quelques rencontres sont prévues à travers la Belgique avec des témoins des actions de la Ligue, des personnes de différents âges qui bénéficient elles-mêmes des accompagnements mis en place par l'association, dont une grosse partie du budget (plus de 70% en 2017) provient de dons et legs.

La Ligue Braille résume son action en mettant en avant l'accompagnement personnalisé lors de quatre tranches d'âge cruciales: 10-12 ans, 25-30 ans, 60-65 ans et plus de 70 ans. Pour les enfants aveugles ou malvoyants, la Ligue Braille met en place, entre autres, des "stages d'autonomie" qui ont lieu chaque été à la mer, de quoi acquérir des gestes simples pour se débrouiller seul dans des activités du quotidien. La même logique prévaut pour les malvoyants de tous âges: permettre une autonomie aussi grande que possible, que ce soit, plus tard, dans la cuisine, l'insertion professionnelle, la gestion d'un nouveau-né, les déplacements avec une canne ou un chien-guide. Pour les personnes plus âgées, il devient aussi primordial d'aider à conserver du lien social, un objectif que poursuivent les régulières réunions de Clubs Braille. Ces "Clubs" proposent aux personnes aveugles ou malvoyantes de se retrouver autour d'activités culturelles adaptées (spectacles d'opéra en audiodescription, entre autres), de jeux ou d'activités créatives.

Selon La Ligue, active dans tout le pays via ses antennes régionales, un peu plus de 15.000 personnes ont été aidées en 2017 (15.073).