Qu'est-ce qu'un contact tracer?

Un médecin en présence d'un patient potentiellement atteint du Covid-19 décide de lui faire passer un test. Les données sont alors recueillies par un laboratoire et stockées dans une base de données accessible à un callcenter.

Si le patient est testé positif au coronavirus, un agent de ce callcenter, "le contact tracer", sera alors chargé de contacter par téléphone le malade afin d'établir avec lui la liste des personnes avec lesquelles il est entré en contact au cours des 14 derniers jours. Celles-ci seront alors elles-mêmes contactées et invitées à se faire tester à leur tour. Les citoyens qui seront déclarés porteurs du virus devront ensuite s'isoler pendant deux semaines, afin d'éviter toute autre contamination.

Les phases pilotes de recherche des contacts ont débuté le 4 mai à Bruxelles, en Flandre et en Wallonie.

Des fraudeurs

La police fédérale prévient que des personnes malveillantes envoient des SMS au nom du centre de contact ou appellent des personnes pour connaître leurs informations sensibles. "Les vrais 'enquêteurs' ne vous diront jamais que vous êtes infecté, car cela passe par votre médecin", déclare Sarah Frederickx, porte-parole de la police fédérale. "Ils ne demanderont jamais non plus de coordonnées bancaires ou de numéro de sécurité sociale, ni n'essaieront de savoir à quoi ressemble votre quotidien."

Ce qu'un véritable employé du gouvernement peut vous demander :

  • Avec qui avez-vous été en contact? Pensez aux personnes que vous avez rencontrées deux jours avant vos éventuels premiers symptômes (ex : vos collègues, un ami avec qui vous êtes allé vous promener, les membres de votre famille, le facteur, etc.).
  • Combien de temps a duré le contact?
  • Quelle était la proximité du contact?

Les contact tracers ne peuvent vous contacter qu'à partir du numéro suivant : 02 214 19 19, ou en envoyant un SMS via 8811. Si vous constatez qu'il ne s'agit pas d'un de ces numéros, ne répondez pas et ne cliquez sur aucun lien.

Un médecin en présence d'un patient potentiellement atteint du Covid-19 décide de lui faire passer un test. Les données sont alors recueillies par un laboratoire et stockées dans une base de données accessible à un callcenter.Si le patient est testé positif au coronavirus, un agent de ce callcenter, "le contact tracer", sera alors chargé de contacter par téléphone le malade afin d'établir avec lui la liste des personnes avec lesquelles il est entré en contact au cours des 14 derniers jours. Celles-ci seront alors elles-mêmes contactées et invitées à se faire tester à leur tour. Les citoyens qui seront déclarés porteurs du virus devront ensuite s'isoler pendant deux semaines, afin d'éviter toute autre contamination.Les phases pilotes de recherche des contacts ont débuté le 4 mai à Bruxelles, en Flandre et en Wallonie.La police fédérale prévient que des personnes malveillantes envoient des SMS au nom du centre de contact ou appellent des personnes pour connaître leurs informations sensibles. "Les vrais 'enquêteurs' ne vous diront jamais que vous êtes infecté, car cela passe par votre médecin", déclare Sarah Frederickx, porte-parole de la police fédérale. "Ils ne demanderont jamais non plus de coordonnées bancaires ou de numéro de sécurité sociale, ni n'essaieront de savoir à quoi ressemble votre quotidien."Ce qu'un véritable employé du gouvernement peut vous demander :