La plupart de nos plantes d'intérieur sont d'origine tropicale ou subtropicale où elles atteignent souvent la taille d'arbres. Là-bas, il fait chaud et humide et elles bénéficient tout au long de l'année de douze à seize heures d'ensoleillement par jour. Chez nous, on les brusque un peu en les faisant passer des longs jours lumineux d'été à de courtes journées plus sombres en automne et en hiver. Il faut donc adapter les soins pour éviter qu'elles ne fassent gri...

La plupart de nos plantes d'intérieur sont d'origine tropicale ou subtropicale où elles atteignent souvent la taille d'arbres. Là-bas, il fait chaud et humide et elles bénéficient tout au long de l'année de douze à seize heures d'ensoleillement par jour. Chez nous, on les brusque un peu en les faisant passer des longs jours lumineux d'été à de courtes journées plus sombres en automne et en hiver. Il faut donc adapter les soins pour éviter qu'elles ne fassent grise mine.En été, on évite généralement de placer les plantes trop près d'une fenêtre qui, faisant effet loupe, risque de brûler leur feuillage. Par contre, en automne et en hiver, à l'ombre, elles risquent de dépérir et de se déformer en tendant le cou vers les sources de lumière. Rapprochez-les des fenêtres - les rayons n'y sont plus dangereux - pour leur offrir le maximum possible de luminosité. Pour prévenir le choc thermique, évitez toutefois le contact direct avec un carreau froid.Les plantes d'intérieur fleuries ou à feuillage panaché sont encore plus sensibles que les autres au manque de luminosité : les unes peuvent en perdre leurs bourgeons, les autres leur panachure. Soyez d'autant plus attentifs à leur " éclairage ".Le chauffage central est le pire ennemi des plantes d'intérieur. Il induit un air chaud et sec, nocif pour le feuillage et super attractif pour les parasites, comme les araignées rouges. Eloignez les plantes des radiateurs.Pour préserver un taux d'humidité viable, placez en plus en-dessous du pot une soucoupe remplie de billes d'argile ou de gravier, et d'eau.Brumisez régulièrement le feuillage avec de l'eau tiède. Et dépoussiérez-le avec un linge humide pour que les feuilles respirent.Disposant de peu de lumière, la plante adopte une croissance moins vigoureuse, voire nulle. On dit qu'elle rentre en période de dormance. Pendant cette période hivernale, réduisez donc les arrosages (1 à 2 fois par mois maximum) et stoppez carrément l'apport d'engrais.Pour respecter cette période de dormance, il est même conseillé d'installer les plantes vertes dans des pièces où règne une température plus fraîche, aux environs de 15 °. Ce n'est pas indispensable mais c'est ce qu'elles préfèrent pour se régénérer. Attention toutefois à ne pas les disposer dans une véranda trop froide ou un garage trop peu éclairé.