Les jardins en pleine ville, un environnement nocif pour les oiseaux

29/08/18 à 10:47 - Mise à jour à 11/09/18 à 13:40

Source: The Independent

Le bruit de la circulation raccourcit la durée de vie des oiseaux, a révélé une récente étude.

Les jardins en pleine ville, un environnement nocif pour les oiseaux

© Getty Images/iStockphoto

Des scientifiques se sont récemment penchés sur la question de l'influence du bruit sur la santé de nos amis volatils. Selon eux, les oiseaux exposés au bruit vieilliraient plus rapidement que les autres. Pour vérifier cette hypothèse, une équipe de chercheurs a étudié une race en particulier : le pinson zébré.

Des recherches antérieures ont conclu que les oiseaux urbains ont une durée de vie plus courte que leurs homologues ruraux. Beaucoup ont alors estimé que des niveaux élevés de bruits pouvaient en être la cause.

La taille du télomère : un indice de longévité ?

Pour vérifier cette thèse, l'équipe issue de l'Institut Max Planck d'Ornithologie d'Allemagne et de l'Université du Dakota du Nord a étudié l'effet du bruit de la circulation sur une partie bien spécifique de l'ADN: le télomère, situé aux extrémités du chromosome. Le bruit de la circulation utilisé dans l'étude consistait en des enregistrements du trafic routier.

Ils ont alors remarqué que les pinsons zébrés exposés au bruit de la circulation après avoir quitté le nid avaient des télomères plus courts que ceux exposés aux bruits avant de quitter le nid. Or, un télomère plus court indique un vieillissement biologique accéléré.

De même, les pinsons exposés au bruit après avoir quitté le nid présentaient des télomères plus courts que ceux qui n'avaient jamais connu les bruits de circulation.

Adriana Dorado-Correa, coauteur de l'étude, a déclaré: "Notre étude suggère que le bruit urbain seul - indépendamment des nombreux autres aspects de la vie urbaine, tels que la pollution lumineuse ou la pollution chimique - est associé à un raccourcissement des télomères, et contribue ainsi au vieillissement accéléré des pinsons zébrés."

18 et 120 jours après l'éclosion : période critique

Selon les auteurs, la période entre 18 et 120 jours après l'éclosion est une période critique pour les oiseaux, puisqu'ils sont davantage affectés par le bruit. C'est en effet à ce moment-là que les pinsons zébrés commencent à apprendre des chants, ce qui peut les rendre plus sensibles au bruit.

En revanche, les oiseaux peuvent être moins sensibles au bruit lorsqu'ils sont encore dans le nid, et les parents peuvent modifier leur comportement pour protéger leurs enfants des effets négatifs de l'exposition au bruit.

Une étude de 2016 avait également suggéré que le bruit de la circulation pourrait mettre en danger les oiseaux sauvages. Incapables d'entendre les appels d'alarme à cause du bruit, les oiseaux seraient plus vulnérables à leur environnement.

Nos partenaires