Ces fleurs parfumées sont en effet toxiques pour nos fidèles amis à quatre pattes. C'est même carrément l'ensemble de la plante qui est nocive : des clochettes aux racines et même l'eau du vase ! Chaque année, aux alentours du 1er mai, les centres antipoisons sont sollicités pour ce type d'intoxication. Les premiers symptômes qui apparaissent chez l'animal sont d'abord digestifs et accompagnés de vomissements, de salivation, de diarrhée, de douleurs abdominales. Ils surviennent généralement entre 15 minutes et 6 h après l'ingestion de muguet et sont provoqués par des saponosides, substances présentes dans la plante, ayant des propriétés irritantes pour le système digestif.

On constate aussi des effets sur le coeur : un ralentissement du rythme cardiaque et une hausse de la pression sanguine dus aux hétérosides cardiotoxiques, substances également contenues dans la plante. Une augmentation du volume urinaire peut aussi être observée et, en fin d'évolution, l'animal qui a ingéré la plante toxique peut présenter des troubles nerveux accompagnés de tremblements, de mouvements incoordonnés et de convulsions jusqu'à un état de prostration et de décubitus latéral abandonné, allongé sur le côté.

La quantité de plante à ingérer avant l'apparition des premiers symptômes d'intoxication n'est pas connue mais elle dépend, évidemment, de la taille de l'animal. Une faible quantité peut donc être nocive pour un compagnon de petit gabarit. En cas d'apparition de symptômes avec suspicion d'ingestion de muguet, il est préférable de vous rendre le plus rapidement possible chez votre vétérinaire afin qu'un traitement symptomatique puisse être mis en place au plus vite.

Tenez donc le bouquet de muguet que vous comptez offrir à belle-maman bien à l'écart de la truffe de Rex ou de Gribouille !