Dimanche sans voitures : la mobilité partagée en sera le thème central à Bruxelles

12/09/18 à 09:21 - Mise à jour à 09:21

Source: Belga

La mobilité partagée sera le thème central de la Semaine de la Mobilité à Bruxelles, qui s'étendra du dimanche 16, date de la journée sans voitures dans la capitale, au samedi 22 septembre. La Région bruxelloise souhaite en faire découvrir ses avantages à ses habitants et les encourager à recourir à autant de moyens de transport partagés que possible. Elle veut ainsi réduire la densité du trafic et rendre l'espace public aux Bruxellois.

Dimanche sans voitures : la mobilité partagée en sera le thème central à Bruxelles

© BELGAIMAGE

Le Dimanche sans voitures à Bruxelles, qui aura lieu le 16 septembre, sera à nouveau l'événement majeur de la Semaine de la Mobilité, qui s'étalera, elle, jusqu'au samedi 22 septembre. De 9h30 à 19h00, il ne sera pas possible de circuler en voiture ou à moto dans la capitale. De nombreux événements seront organisés dans la ville pour l'occasion et les transports en commun de la Stib et de De Lijn seront gratuits, tandis que la SNCB proposera un billet à 5 euros pour voyager de façon illimitée.

Seuls les transports en commun, les taxis, les autocars, les services de secours, les corps diplomatiques et les véhicules d'utilité publique sont autorisés à se déplacer ce jour-là. S'y ajoutent toutefois les personnes handicapées munies de la carte et celles détentrices d'une dérogation pour pouvoir utiliser leur véhicule personnel. La vitesse maximum sera une nouvelle fois limitée partout à 30 km/h.

La fermeture-réouverture des accès à la Région et des tunnels ainsi que le placement des barrières sont progressifs, prévient la Région bruxelloise, qui invite les automobilistes à ne pas se presser aux entrées de Bruxelles avant 19h00. Des perturbations de circulation peuvent en effet avoir lieu aux alentours de 9h30 et de 19h.

Que faire lors de la journée sans voiture?

Lors de cette journée, de nombreuses animations pour petits et grands seront organisées à travers la capitale. Bruxellois et visiteurs pourront par exemple prendre place à une longue table de 90 mètres installée sur le parking du boulevard de Waterloo pour y partager un brunch provenant de l'un des nombreux foodtrucks présents.

Au même endroit, un coin spécial sera d'ailleurs consacré à la mobilité partagée, thème central de la Semaine de la Mobilité à Bruxelles. Les festivités se clôtureront par une session de DJs en plein air place Poelaert.

La Fédération belge et luxembourgeoise de l'automobile et du cycle (Febiac) s'installera, elle, sur le rond-point Louise pour promouvoir les solutions de mobilité urbaine.

Enfin, place Sainctelette et Porte de Ninove, l'événement 'Kidz on Wheelz' vantera les avantages du cyclisme sous toutes ses formes auprès des jeunes de 5 à 14 ans.

La Stib et De Lijn joueront la carte de la gratuité et la plupart des lignes seront d'ailleurs renforcées. Il est par ailleurs possible de louer un vélo chez Pro Velo via leur site internet. La réservation est toutefois à effectuer à l'avance.

Pour se rendre à Bruxelles, il est dès lors recommandé de prendre le train. La SNCB mettra en place son Mobility Pass ce jour-là. Au prix de 5 euros, ce billet permet de voyager librement et de façon illimitée sur l'ensemble de son réseau.

Ceux qui souhaitent malgré tout venir en voiture sont invités à se rendre au parking C du Heysel (5 euros la journée), qui peut accueillir 11.000 véhicules. D'autres parkings de dissuasion, de capacité limitée, seront disséminés en bordure de la Région et seront fléchés à partir du ring. Il est également possible de réserver un emplacement de stationnement gratuit dans plusieurs parkings Interparking. Il faut cependant le réserver avant ce vendredi 7 septembre sur le site internet www.journeesansvoiture.brussels et y garer son véhicule le samedi 15 entre 19h et 23h, pour le reprendre le jour suivant durant les mêmes heures.

La mobilité partagée comme thème principal

"Ma voiture ? Plus besoin de posséder, suffit de partager", est ainsi le slogan de la campagne bruxelloise, qui a été dévoilée jeudi dernier par le ministre de la Mobilité Pascal Smet.

"Chaque Bruxellois devrait se poser cette question. Pour désengorger, embellir et faire respirer Bruxelles, nous devons tous remettre nos habitudes en question, réfléchir à comment nous nous déplaçons, adopter de nouveaux comportements, et, qui sait, abandonner définitivement notre véhicule personnel pour le plus grand bien de notre ville et de ses habitants", affirme-t-il.

Près de 370.000 voitures circulent quotidiennement dans Bruxelles. Par ailleurs, les voitures sont garées dans la ville durant 97% du temps et 30% du trafic dans les quartiers est généré par la recherche d'une place de parking, contextualise le cabinet Smet. Cela a pour conséquence de nombreux embouteillages, des rues remplies de voitures et une mauvaise qualité de l'air. Aujourd'hui, 70% de l'espace public bruxellois est d'ailleurs réservé aux voitures.

Face à cette situation, le ministre souhaite que les Bruxellois ne considèrent plus la mobilité comme un produit, mais bel et bien comme un service. Et pensent à la mobilité partagée.

Ce concept signifie employer un moyen de transport à plusieurs, en fonction des besoins de l'utilisateur. Il s'agit d'une stratégie de déplacement multimodale par le partage de voitures, de vélos, le covoiturage, les taxis partagés, les services de transport à la demande et les transports publics. On peut utiliser le véhicule partagé seul(e) ou à plusieurs, simultanément ou l'un après l'autre.

Dans ce cadre, la 'Carsharing Summer Experience' bat par exemple son plein. Lancée fin juin, elle permet aux Bruxellois de tester l'offre des cinq opérateurs de carsharing à Bruxelles jusqu'au 22 septembre.

Plusieurs actions aux quatres coins de Bruxelles

Les avantages de la mobilité partagée seront vantés aux Bruxellois et aux visiteurs de la capitale durant la Semaine de la Mobilité, et notamment lors du Dimanche sans voitures du 16 septembre. Ce thème jouera également un rôle clé les jours suivants. Une exposition itinérante traversera notamment la ville en présentant des images avant/après de projets d'aménagements des espaces publics bruxellois.

Plusieurs entreprises et écoles s'engageront par ailleurs en faveur d'une mobilité alternative dans le cadre de l'action "À l'école/Au travail sansvoiture" de Bruxelles Mobilité.

Les employés des sociétés participantes devront ainsi relever le défi d'utiliser le plus grand nombre possible de moyens de transport partagés. Plusieurs personnalités politiques (ministres, bourgmestres, etc.) et du milieu économique (l'organisation des entrepreneurs flamands Voka, l'union des entreprises bruxelloises BECI, ...) testeront également la réalité de la mobilité sur le terrain.

EDF Luminus fermera, quant à elle, son parking pendant toute la semaine et offrira à ses employés la possibilité de tester gratuitement les transports publics.

Quant aux écoles, elles ne seront pas oubliées. Deux d'entre elles instaureront même des "Schoolstraten" en fermant leur rue pour toute voiture passante.

Nos partenaires