Danièle Denisty, la maman de Nafi Thiam: "Nafi a toujours été perfectionniste"

18/10/18 à 06:40 - Mise à jour à 06:41

On a pris l'habitude de voir l'heptathlonienne Nafissatou Thiam sur la plus haute marche des podiums des plus grandes compétitions. L'enseignante Danièle Denisty, également grande athlète, nous parle de sa championne de fille.

Danièle Denisty, la maman de Nafi Thiam: "Nafi a toujours été perfectionniste"

© P.G.

Comment Nafi garde-t-elle les pieds sur terre avec toutes ses victoires ?

Si elle devait monter sur son petit nuage, ses deux frères et sa soeur seraient les premiers à la faire descendre ! (rires) D'ailleurs, ses études de géographie à l'université de Liège lui plaisent parce que là elle a des amis avec qui elle peut parler d'autre chose que d'athlétisme. Une bulle d'oxygène qui fait partie de son équilibre. Elle suit chaque année de cours en deux ans car c'est compliqué de combiner sport de haut niveau et études...

Quel genre d'enfant était-elle ?

Nafi a toujours été réservée et perfectionniste. J'ai même dû lui interdire d'étudier ! Il fallait que ses examens soient impeccables. Elle a horreur d'être incompétente dans une discipline que ce soit en sport ou à l'école. Elle n'aime pas le "n'importe quoi" comme elle dit.

Notamment championne du monde et d'Europe en vétérans (plus de 35 ans), vous êtes aussi mordue d'athlétisme. Nafi vous a-t-elle suivie sur les pistes?

Il lui est arrivé de faire une incursion rapide quand je participais à un championnat d'épreuves multiples. Mais souvent, on fait nos affaires chacune de notre côté.

Votre fille a-t-elle changé avec ses succès ?

Non à part que, grâce à ses succès et ses sponsors, elle a plus de possibilités de s'offrir des vêtements qu'elle n'aurait pas pu se permettre auparavant. Nafi a des goûts vestimentaires et d'ameublement bien marqués. D'ailleurs, elle met ici chez moi (dans le village namurois de Rhisnes, ndlr) tout ce qui cloche dans son intérieur personnel, comme ses coupes et médailles !

Qu'est-ce qui vous rend la plus fière de Nafi ?

Le fait qu'elle garde bien les pieds sur terre. Si le sport n'est pas éternel, ce que vous êtes devenu à travers lui reste. La force de caractère qu'elle a acquise, cette capacité à rebondir, prendre le côté positif et négatif des choses... Nafi est parée pour la vie !

Envie d'en savoir davantage ? Lisez notre entretien avec Danièle Denisty dans le Plus Magazine qui sort ce jeudi 18/10.

En savoir plus sur:

Nos partenaires