Faire appel à un conseiller en prévention vol

Il n'y a pas que pour des problèmes techniques ou administratifs que vous pouvez vous adresser à un expert. Pour les cambriolages aussi ! Le spécialiste en la matière : le conseiller en prévention vol. Il s'agira soit d'un policier, soit d'un fonctionnaire communal spécifiquement formé à la prévention des vols. Ce conseiller vous aide à sécuriser votre habitation : lors d'une visite à domicile, il repère tous les risques et vous fournit ensuite une liste de mesures préventives à prendre. Bien entendu, le citoyen est libre ou non de suivre les conseils du professionnel. Il n'y a aucune obligation.

Plus d'infos sur www.besafe.be/fr/conseiller-en-prevention-vol-incendie

Enregistrement

Cette étape est cruciale puisqu'elle vous permet de faciliter la déclaration de vol. Tenez un inventaire de vos objets de valeur via un formulaire d'enregistrement. Vous y indiquerez : la marque, le type et le numéro de série des différents objets. Conservez aussi les factures, elles peuvent s'avérer utiles si vous souhaitez vous faire rembourser la valeur de l'objet volé par votre assurance. N'hésitez pas à indiquer aux policiers tout signe distinctif - comme une griffe, une décoloration ou tout autre caractéristique - qui leur permettra de reconnaître votre objet. Faites aussi des photos pour les oeuvres d'art, les bijoux ou autres pièces uniques qui n'ont pas forcément de marque ou de numéro de série.

Marquage

Vous pouvez marquer vos objets de valeur, en leur attribuant un numéro propre. Le plus souvent, il s'agira du numéro du registre national (sans tiret ou point). Pour éviter que les voleurs ne modifient ce chiffre, faites précéder le numéro de la lettre P (prévention) et terminez-le par la lettre C (criminalité).

Mesure sociale

Avoir un bon contact avec ses voisins est parfois la meilleure arme contre les voleurs. Tous nos amis ou connaissances du quartier offrent une forme saine de contrôle social. C'est bien simple, dans un quartier où personne ne se côtoie ou ne se connait, il est plus facile pour un cambrioleur de passer inaperçu, se fondre dans l'anonymat et frapper sans être vu. Si vous entendez des bruits suspects dans une maison voisine, n'hésitez pas à appeler la police (mais ne vous attaquez pas seul au voleur, vous ne savez pas de quoi il est capable). Contactez immédiatement le 101.

Des bonnes habitudes

Avant de faire appel à un conseiller ou de faire enregistrer vos objets de valeur, la première mesure de prévention est d'avoir une bonne organisation. Quitte à sembler parfois un peu trop paranoïaque. "Mieux vaut prévenir que guérir", nous dit le célèbre adage. Et à raison. Voici quelques exemples :

  • Fermez toujours vos portes et fenêtres à clé lorsque vous vous absentez, même pour une courte durée.
  • Ne laissez pas vos objets de valeur à la vue de tous.
  • Ne laissez pas traîner les cartons de vos nouveaux appareils devant chez vous, vous risqueriez d'indiquer aux voleurs ce qu'il y a à cambrioler chez vous.
  • Donnez l'impression que votre habitation est occupée, en particulier lorsque vous vous absentez plusieurs jours. Demandez par exemple à vos voisins de relever le courrier tous les jours, de baisser et relever les volets chaque matin et soir...
  • Ne laissez jamais entrer des inconnus chez vous, même si leur raison semble a priori plausible.

Matériel de sécurité mécanique

Si vous voulez éloigner les voleurs, ne leur rendez pas la tâche facile et sécurisez tous les points faibles de votre habitation. Selon plusieurs études, un cambrioleur abandonne sa tentative au bout de 3 minutes.

  • Renforcez les portes et fenêtres avec des verrous supplémentaires, des cylindres de sécurité...
  • Faites placer du vitrage de sécurité. Par exemple du verre feuilleté, qui est difficile à briser.
  • Préférez les poignées de fenêtre verrouillables.
  • Veillez à ce que vos châssis soient solidement fixés.
  • Prévoyez un éclairage extérieur avec détecteur de mouvement.

Matériel de sécurité électronique

Dernier obstacle pour les cambrioleurs : les systèmes d'alarme et les systèmes de vidéosurveillance. Attention, l'installation d'un matériel de sécurité électronique n'est pertinente que si votre habitation est déjà sécurisée (voir toutes les mesures de prévention ci-dessus). Cette mesure est avant tout dissuasive, et ne retardera pas le voleur. Elle vise aussi à prévenir les occupants, la police et les autres riverains d'une tentative de vol.

Près d'un tiers de cambriolages en moins depuis la création des Partenariats de Prévention

Le nombre de cambriolages dans les habitations est en baisse continue depuis la naissance des Partenariats Locaux de Prévention en 2014 et la première édition de l'initiative "1joursans", une campagne/action nationale. De 72.717 cambriolages relevés à l'occasion de la première édition, on est tombé à 51.617 cambriolages enregistrés l'an dernier.

La campagne "1 joursans", organisée à l'approche du passage à l'heure d'hiver et des mois sombres, est destinée à donner un coup de projecteur sur les Partenariats Locaux de Prévention, basés sur un accord de coopération conclu entre les habitants d'un quartier et la police locale.

Les citoyens s'engagent à signaler à la police tout agissement suspect. La police, pour sa part, enquête puis informe les membres du PLP de la pertinence de ce signalement. Les PLP sont fondés exclusivement sur la prévention. Ils n'autorisent ainsi pas la création de patrouilles citoyennes. Ils encouragent par contre l'échange optimal d'informations. Actuellement, la Belgique compte 1.154 PLP: 243 en Wallonie, 8 à Bruxelles et 903 en Flandre.

Source : Belga