Conduire au gaz n'est pas nouveau. En Belgique et aux Pays-Bas, le gaz de pétrole liquéfié (GPL) est très populaire depuis plusieurs décennies, car il est nettement moins cher à la pompe que l'essence ou le diesel. Le GPL est un sous-produit formé lors du raffinage du pétrole, consistant en un mélange de propane et de butane qui est comprimé. Le gaz naturel comprimé (GNC) est plus récent et n'est rien d'autre que le gaz naturel familier avec lequel nous chauffons nos maisons. Pour l'utilisation dans les voitures, le gaz naturel - composé de 85 à 95 % de méthane - est comprimé ou liquéfié. Le gaz naturel est transporté par un réseau souterrain de transport et de distribution.

Le gaz naturel est disponible en quantité suffisante dans le monde entier. Il réduit les émissions nocives issues des gaz d'échappement, diminue la dépendance au pétrole et simplifie l'utilisation des énergies renouvelables. Il existe une infrastructure bien développée dans de nombreux pays européens. Il est possible de faire le plein de GNC dans plus de 130 endroits en Belgique. Et ces zones de ravitaillement sont plus nombreuses chaque mois.

Le GNC est beaucoup plus respectueux de l'environnement que les combustibles fossiles classiques. Le GNC émet 90 % moins de Nox (oxydes d'azote), 77 % moins de particules et 7 à 16 % moins de CO2 que le diesel ou l'essence. Comme une voiture au GNC n'émet pas de suie, un filtre à suie est superflu. Avec 1 kg de GNC, vous pouvez rouler presque aussi loin qu'avec 1 litre de diesel. Cependant, le prix est beaucoup plus bas.

Rouler au GNC est également avantageux sur le plan fiscal. En Flandre, vous ne payez pas d'impôt sur la taxe de mise en circulation et sur la taxe de circulation. En Wallonie, vous pouvez recevoir une prime de 500 € de vos gestionnaires de réseau de distribution Resa et Ores.

Malheureusement, la conduite au gaz naturel présente également des inconvénients. Le gaz naturel est peut-être un combustible pur, mais si l'on tient également compte de la méthode d'extraction, il est beaucoup moins performant. Par exemple, le gaz naturel est constitué en grande partie de méthane, un gaz à effet de serre. Au cours du processus d'extraction, une partie de la substance s'échappe de manière invisible. Pour éviter ce problème de fuite de méthane, les véhicules au GNC devraient passerà un gaz composé à 100 % de biométhane dès que possible. Le biométhane ne provient pas du sol, mais des usines de fermentation vertes. Les possibilités sont là, mais pour l'instant, il n'existe qu'une station-service dans notre pays qui fonctionne entièrement au biométhane. Elle est située le long du Quai des Usines à Bruxelles et est exploitée par Total Belgium.

Conduire au gaz n'est pas nouveau. En Belgique et aux Pays-Bas, le gaz de pétrole liquéfié (GPL) est très populaire depuis plusieurs décennies, car il est nettement moins cher à la pompe que l'essence ou le diesel. Le GPL est un sous-produit formé lors du raffinage du pétrole, consistant en un mélange de propane et de butane qui est comprimé. Le gaz naturel comprimé (GNC) est plus récent et n'est rien d'autre que le gaz naturel familier avec lequel nous chauffons nos maisons. Pour l'utilisation dans les voitures, le gaz naturel - composé de 85 à 95 % de méthane - est comprimé ou liquéfié. Le gaz naturel est transporté par un réseau souterrain de transport et de distribution.Le gaz naturel est disponible en quantité suffisante dans le monde entier. Il réduit les émissions nocives issues des gaz d'échappement, diminue la dépendance au pétrole et simplifie l'utilisation des énergies renouvelables. Il existe une infrastructure bien développée dans de nombreux pays européens. Il est possible de faire le plein de GNC dans plus de 130 endroits en Belgique. Et ces zones de ravitaillement sont plus nombreuses chaque mois. Le GNC est beaucoup plus respectueux de l'environnement que les combustibles fossiles classiques. Le GNC émet 90 % moins de Nox (oxydes d'azote), 77 % moins de particules et 7 à 16 % moins de CO2 que le diesel ou l'essence. Comme une voiture au GNC n'émet pas de suie, un filtre à suie est superflu. Avec 1 kg de GNC, vous pouvez rouler presque aussi loin qu'avec 1 litre de diesel. Cependant, le prix est beaucoup plus bas.Rouler au GNC est également avantageux sur le plan fiscal. En Flandre, vous ne payez pas d'impôt sur la taxe de mise en circulation et sur la taxe de circulation. En Wallonie, vous pouvez recevoir une prime de 500 € de vos gestionnaires de réseau de distribution Resa et Ores. Malheureusement, la conduite au gaz naturel présente également des inconvénients. Le gaz naturel est peut-être un combustible pur, mais si l'on tient également compte de la méthode d'extraction, il est beaucoup moins performant. Par exemple, le gaz naturel est constitué en grande partie de méthane, un gaz à effet de serre. Au cours du processus d'extraction, une partie de la substance s'échappe de manière invisible. Pour éviter ce problème de fuite de méthane, les véhicules au GNC devraient passerà un gaz composé à 100 % de biométhane dès que possible. Le biométhane ne provient pas du sol, mais des usines de fermentation vertes. Les possibilités sont là, mais pour l'instant, il n'existe qu'une station-service dans notre pays qui fonctionne entièrement au biométhane. Elle est située le long du Quai des Usines à Bruxelles et est exploitée par Total Belgium.