Vous me faites le pitch du spectacle "Les Belles personnes"?

Ce sont des amis qui se réunissent autour d'une table, au fil des saisons. Certains se connaissent, d'autres moins. On va parler d'amitié, de destin, de secrets, d'enfance... Tout ça de manière assez légère et, en même temps, on aborde des sujets plus profonds. Et comme c'est écrit par Sébastien Ministru, c'est très drôle!

Qu'est-ce qui vous a plu dans le scénario ?

Je ne dis jamais non à Sébastien. S'il écrit une pièce, je lui dis qu'il a intérêt à me prendre! Depuis la toute première pièce que j'ai lue de lui, j'ai été complètement séduite par son écriture et je trouve même qu'il s'agit d'un auteur de théâtre sous-estimé. Il a la capacité d'être compris à plusieurs degrés et par un peu tout le monde.

Et votre rôle?

Oui, il est séduisant parce qu'il s'agit d'une femme d'affaires, d'une chef d'entreprise, d'une femme assez puissante qui n'a pas beaucoup d'émotions. C'est intéressant d'avoir des rôles où on tente autre chose. Je vais tenter une sorte de sobriété, quelque chose dans le corps où elle doit être un peu rigide... Mais tous les six rôles sont bien écrits!

© DR

Y a-t-il des points communs entre vous et votre personnage?

Non parce qu'elle n'a pas que des qualités !(rires)On n'est pas très proches mais je suis sûre que malgré soi évidemment, on met quelque chose de soi dans un personnage. Cela dit,je ne cherche pas spécialement les points communs, je cherche à être crédible, à être juste, je m'inspire de la réalité, de modèles existants. Comment se comportent des femmes patrons, comment elles se tiennent, comment elles sont habillées...

La pièce s'intitule "Les Belles personnes". C'est quoi pour vous une belle personne ?

C'est une expression que je n'utilise jamais parce que je la trouve bateau ! Pareil quand on dit à quelqu'un "Merci d'être ce que tu es" ou encore "Trouve ta vérité" ... Je peux trouver des qualités à des gens mais pour moi une belle personne, ça ne veut rien dire. Je crois que Sébastien me rejoint. C'est aussi creux que le titre de la pièce.Mais c'est fait exprès! Il s'agit de personnes qui, au départ, ont une sorte de couche de superficialité.

Vous sentez-vous mieux sur scène ou dans la vraie vie ?

Dans la vie, je suis plus spectatrice, j'aime observer, être en position de voyeuse. Avec des copains, je vais prendre la parole et les faire rire mais ça ne me pose aucun problème d'être en retrait. Je suis plutôt timide, réservée.

Auriez-vous rêvé d'une autre carrière ?

Pas vraiment. Je crois que j'aurais pu faire une bonne diplomate sauf que je ne parle aucune langue donc c'est embêtant... J'ai pris des cours d'anglais mais ça ne rentre pas !

Où vous voyez-vous dans dix ans ?

J'ignore si j'aurai encore l'énergie pour faire de la scène. Quand tu vieillis, c'est bien d'écrire car comme ça tu es tranquille, on ne te voit plus! Mais je ne suis pas sûre d'en être capable. Faire de la radio, ce serait chouette!

© DR

Envie d'en savoir davantage? Laurence Bibot se confie sur son parcours et sur le succès de ses enfants, Angèle et Roméo Elvis, dans lePlus Magazine qui sort ce jeudi 21 mars.

"Les Belles personnes". De Sébastien Ministru. Mise en scène Nathalie Uffner Avec Laurence Bibot, Emmanuel Dell'Erba, Antoine Guillaume, Aurelio Mergola, Pierre Poucet et Soda. Du 28/3 au 31/5 au Théâtre de la Toison d'Or. Infos et réservations :www.ttotheatre.com