Vous avez composé 350 chansons, vendu 40 millions d'albums, obtenu 85 disques d'or. Cela ne donne-t-il pas le tournis ?

Non. Les disques d'or sont des récompenses, des reconnaissances, ce sont des chansons devenues des points de repère de millions de gens. Ils se les sont appropriées. Quand j'écris des chansons, je suis incapable de dire : "Ca, c'est un tube !". C'est le public qui fait tout cela et quand on a un disque d'or, on est heureux...

Quelle est votre chanson préférée ?

Je vais aller dans le sens du public, je n'ai pas le choix !(rires)Je suis d'accord avec lui: "Mon coeur te dit je t'aime", "Je t'aime à l'italienne", "Chicago","Laisse-moi vivre ma vie"... C'est un peu comme me demander lequel de mes quatre enfants je préfère. Chacune des chansons me rappelle des souvenirs, des époques, des lieux où je les ai enregistrées...

Que réservez-vous à vos fans à Forest National ?

Je veux faire une rétrospective, un spectacle où les incontournables ne peuvent pas disparaître. Je vais donc chanter les gros tubes et quelques nouvelles chansons. Il faut que le spectacle soit complet ! Pour la scène, je veux un décor magnifique avec des lumières magiques et une sono top. Que les gens sortent en disant : "J'ai passé une belle soirée et, waw, c'est aussi bien que sur le disque !"

Une description de votre public ?

Il y a la mamie avec sa fille et sa petite-fille. C'est un public très familial. Les gens qui s'attendent à venir voir un chanteur crooner comme on peut l'imaginer dans les années 40-50 seront très déçus car ce n'est pas ça ! Nous sommes dans une musicalité rock avec des lumières rock, nous faisons du spectacle avec des chansons qui bougent, avec des refrains populaires, avec du rythme, de l'ambiance, des gens qui chantent, qui crient. Si je sors de scène, ce n'est pas un violon qui va jouer mais un guitariste sur le bord de la scène. En fait, c'est un chanteur romantique mais dans un spectacle pop-rock !

Un mot à nos lecteurs ?

Rendez-vous à Forest National, vous serez impressionnés si vous n'êtes jamais venus. Ces milliers de personnes qui chantent et me prennent au ventre... Une communion pendant deux heures. C'est toujours une grande fête !

À Forest National le samedi 26 octobre 2019 à 20h30. Réservations : www.forest-national.be

Envie d'en découvrir davantage sur Frédéric François, son épouse Monique, ses quatre enfants, et même sur son look ? Lisez notre article "Rencontre" dans le Plus Magazine de ce mois d'octobre.