Si le vote n'était plus obligatoire en Belgique, tant aux élections communales qu'aux législatives, les abstentionnistes seraient précisément 38%. Actuellement, les réfractaires ne sont pas plus de 10 % (au risque, d'ailleurs, de sanctions pénales).

Sans obligation, les Flamands seraient enclins à 63 % à se rendre aux urnes pour les communales et à 64 % pour les législatives. Les Bruxellois connaissent un degré de motivation très comparable aux Flamands: 62 % effectueraient leur devoir citoyen pour les communales et 64 % pour les législatives. En revanche, les Wallons sont légèrement en retrait par rapport aux autres régions : ils ne seraient que 58 % à voter aux législatives et 59 % aux communales.