En 2017, 554 accidents corporels impliquaient au moins un poids lourd en Wallonie, causant la mort de 38 personnes et faisant 725 blessés. Dans 90% des collisions avec un camion, les victimes se trouvent dans le véhicule opposé au poids lourd lors de l'accident. Le choc est en effet particulièrement violent pour les véhicules plus légers, tandis que les chauffeurs de poids lourds sont mieux protégés dans une cabine surélevée.

L'autoroute est propice aux accidents entre une voiture et un camion puisque 47% de ceux-ci s'y sont produits en 2017. Parmi les causes de collision, l'AWSR pointe le non-respect de la distance entre usagers. Il est cinq fois plus souvent en cause dans les accidents impliquant un poids lourd que dans ceux impliquant uniquement des voitures.

À l'aide d'affiches le long des autoroutes et des routes secondaires en Wallonie, l'AWSR conseille donc aux automobilistes de s'insérer à l'arrière du camion plutôt qu'à l'avant lors de leur montée sur l'autoroute et de rester derrière le camion lorsqu'ils souhaitent emprunter la bretelle de sortie. En effet, un camion comporte plusieurs zones d'angles morts qui ne permettent pas toujours au chauffeur de voir qu'un véhicule s'apprête à se déporter devant lui. Il met en outre plus de temps à freiner: à 90 km/h, un poids lourd a besoin de 20 mètres de plus qu'une voiture pour s'arrêter.

La campagne se décline également en spots radio durant le mois de novembre.