Un nouveau gel permet un traitement naturel de la douleur

12/12/18 à 11:07 - Mise à jour à 11:07

Source: Plusmagazine

Ceux qui doivent compter sur des analgésiques lourds pour soulager leurs douleurs connaissent les problèmes qui vont avec, tels que l'accoutumance ou la constipation. S'il existe des alternatives sous forme d'analgésiques naturels, on n'avait jusqu'alors trouvé aucune méthode efficace pour les administrer. Deux chercheurs de la VUB ont peut-être trouvé la solution.

Un nouveau gel permet un traitement naturel de la douleur

© Getty Images/iStockphoto

Le professeur Steven Ballet et sa collègue Charlotte Martin du groupe de recherche en chimie organique ont réussi à développer ce chaînon manquant. "Depuis les années 1970, nous connaissons l'existence de ces analgésiques dits naturels. Il s'agit de substances telles que l'endorphine, un peptide opioïde spécifique de l'organisme. Contrairement aux analgésiques puissants utilisés aujourd'hui, comme la morphine (un produit naturel) ou le fentanyl (un produit synthétique), ces analgésiques naturels agissent efficacement tout en ayant des effets secondaires moins dangereux", explique le professeur Steven Ballet.

Les inconvénients de la morphine, du fentanyl et des substances apparentées deviennent de plus en plus apparents ces dernières années. Ces produits semblent créer une forte dépendance et, à cause de cette accoutumance, la dose administrée doit être de plus en plus élevée. Dans des pays comme les États-Unis, plus de personnes meurent aujourd'hui d'une surdose d'opioïdes que de l'héroïne, et le nombre de toxicomanes au fentanyl devient épidémique. Le besoin d'une alternative sûre devient donc de plus en plus important.

Gel injectable

"Les analgésiques du corps sont un excellent candidat pour cela. L'obstacle majeur était que ces substances sont aussi très rapidement décomposées par l'organisme, de sorte que leur effet analgésique ne dure que de façon limitée. De plus, ils ne peuvent pas non plus être absorbés par la peau, contrairement au fentanyl, qui peut être administré avec des timbres, par exemple." Les chercheurs de la VUB ont donc travaillé sur une solution dans différents domaines. En premier lieu, ils ont stabilisé et amélioré les analgésiques naturels ou les peptides eux-mêmes en vue de prolonger leur effet dans le corps. De plus, ils ont également cherché une solution pour guider ces molécules à travers la barrière hémato-encéphalique afin de les rendre efficaces dans notre cerveau.

La plus grande innovation pour laquelle les chercheurs ont également reçu une reconnaissance internationale est le développement d'un "moyen de transport" intelligent pour amener ces analgésiques naturels dans le corps. Ils ont inventé un gel biodégradable, avec lequel le peptide actif peut pénétrer sous la peau. En appliquant une pression limitée sur la seringue, cette substance gélatineuse peut être liquéfiée et donc injectée sous la peau. Une fois sur place, elle se transforme à nouveau en gel.

Un nouveau gel permet un traitement naturel de la douleur

© VUB

Rush

Là, il forme une sorte de dépôt, d'où les peptides analgésiques actifs sont libérés. "Ce gel s'érode sous la peau et se décompose lentement, libérant l'analgésique lentement et de manière contrôlée. Vous n'avez pas l'impression d'être "pressé" comme avec la morphine et la dose totale reste plus faible. L'effet analgésique est semblable à celui d'un timbre de fentanyl, mais les analgésiques naturels ont des effets secondaires réduits. Le gel agit également pendant 3 à 4 jours, mais notre objectif est de prolonger cet effet à une semaine, voire plus longtemps", explique le professeur Ballet.

Largement applicable

Le développement du gel n'est pas seulement important pour l'administration d'analgésiques naturels. Les scientifiques de la VUB soulignent qu'il peut également être utilisé comme support pour de nombreux autres médicaments, qui se composent aussi bien de petites molécules que de protéines.

"C'est une voie intéressante, surtout pour les médicaments chroniques, d'autant plus que les patients pourront s'injecter eux-mêmes ce gel. L'auto-administration est une tendance émergente en médecine. D'autres applications telles que les agents anticancéreux locaux ou l'hormone de croissance sont à portée de main avec de tels gels. Ce gel qui s'accumule par lui-même à travers des chaînes d'acides aminés naturels est complètement décomposé dans l'organisme sans laisser de traces."

Nos partenaires