Les interlocuteurs sociaux se penchent depuis des semaines sur le statut des employés qui doivent rester à la maison sur ordre du docteur suspectant une infection au SARS-Cov-2.

Le Groupe des dix a dégagé mardi un accord de principe, sur diverses dispositions, qui doit encore être avalisé formellement mercredi avant d'être soumis au gouvernement.

Parmi les mesures prévues, un nouveau certificat médical pour ceux qui doivent rester à la maison par précaution. L'employeur devra alors vérifier si le télétravail est possible avec un salaire complet. Si cela n'est pas possible, le salarié concerné aura droit à une allocation de chômage temporaire. Il s'agit de protéger les entreprises qui voient beaucoup de leur personnel tomber malade mais qui doivent continuer à payer les salaires.

Les interlocuteurs sociaux se penchent depuis des semaines sur le statut des employés qui doivent rester à la maison sur ordre du docteur suspectant une infection au SARS-Cov-2.Le Groupe des dix a dégagé mardi un accord de principe, sur diverses dispositions, qui doit encore être avalisé formellement mercredi avant d'être soumis au gouvernement. Parmi les mesures prévues, un nouveau certificat médical pour ceux qui doivent rester à la maison par précaution. L'employeur devra alors vérifier si le télétravail est possible avec un salaire complet. Si cela n'est pas possible, le salarié concerné aura droit à une allocation de chômage temporaire. Il s'agit de protéger les entreprises qui voient beaucoup de leur personnel tomber malade mais qui doivent continuer à payer les salaires.