Pour 7 participants à l'enquête sur dix, le manque de feedback de leurs supérieurs hiérarchiques a conduit à leur burn-out.

Sur l'ensemble des participants, ils sont également 7 sur dix à pointer du doigt le fait de devoir être constamment joignable comme une cause de leur épuisement professionnel. Ils sont plus de 8 sur dix à mentionner le rythme et la charge de travail comme cause de leur burn-out.

L'économiste du travail, Stijn Baert, estime dans De Morgen et Het Laatste Nieuws que les employeurs doivent prendre cette problématique au sérieux.