Selon les Mutualités Libres, entre 2015 et 2017, plus d'un quart des 70 à 79 ans (27,3%) n'a jamais poussé la porte d'un cabinet dentaire. Les personnes âgées de plus de 90 ans y sont encore moins allées puisque plus de la moitié d'entre elles (55,6%) n'ont pas consulté en trois ans.

Les Mutualités Libres font une distinction entre les seniors qui vivent chez eux et ceux qui résident en maison de repos ou bénéficient de soins à domicile. Dans le premier groupe, sept personnes âgées sur 10 se rendent chez le dentiste, tandis que dans le deuxième, elles ne sont plus que quatre et cinq sur 10 à recevoir des soins dentaires.

Pour les Mutualités Libres, la différence peut s'expliquer par l'état de santé des seniors, mais aussi par le manque d'infrastructure dans les maisons de retraite, la disponibilité de moyens de transport, le coût de la prise en charge ou l'angoisse de consulter.

Elles plaident, entre autres, pour des moyens de transport abordables et adaptés, et un élargissement des projets tels que les cabinets dentaires mobiles. "Les hygiénistes dentaires pourraient également jouer un rôle, ceux-ci ayant le profil idéal pour définir une politique efficace en matière de prévention au sein des maisons de repos", affirment les Mutualités Libres.