Les personnes plus jeunes et les plus âgées présentent les moins bons scores de visite, selon les chiffres de l'AIM. Parmi les enfants de 3 et 4 ans, 56% ne sont encore jamais allés chez le dentiste alors que cette visite "prend tout son sens" dès l'apparition des premières dents, insiste le CIN.

Chez les plus de 75 ans, 44% n'ont pas consulté de dentiste pendant trois ans.

L'étude relève également des disparités régionales "notables" avec des résultats nettement inférieurs dans les milieux urbains par exemple. Les Wallons se rendent par ailleurs moins souvent chez le dentiste que les Flamands, à l'exception du Brabant wallon et de la région liégeoise.

Le CIN s'inquiète de ce constat, alors qu'un mauvais traitement des problèmes bucco-dentaires peut engendrer des maladies chroniques. L'association de mutualités conseille une visite chez le dentiste au moins une fois par an. "La santé bucco-dentaire est essentielle pour des fonctions importantes, telles que la parole et l'alimentation, mais aussi au niveau social. La recherche montre également qu'une mauvaise hygiène buccale peut notamment influencer le développement du diabète et des maladies cardiovasculaires ou respiratoires."