La démence est irréversible et n'a pas (encore) de remède. Nous pouvons néanmoins changer notre façon de voir les choses. C'est pourquoi Kasper Bormans a cherché des stratégies pour maintenir le contact et communiquer avec les malades: techniques publicitaires, méthode du palais de la mémoire... "Pour l'instant, l'être humain est le meilleur remède."

Médecins Sans Frontières vient de formuler six recommandations en faveur d'un meilleur équilibre entre bien-être psychosocial et mesures de préventions et de contrôle des infections (PCI) dans les maisons de repos en Belgique au terme de diverses études et recherches menées au sein de ces établissements, indique l'organisation dans un communiqué.

C'est bien connu : l'exercice physique pendant et après la ménopause peut aider à combattre les symptômes les plus courants, mais aussi à maintenir un poids idéal. Mais son effet positif va encore plus loin. Les femmes qui enfilent régulièrement leurs chaussures de sport semblent également mieux protégées contre la dépression.

Cela fait vingt-cinq ans que la Fondation Recherche Alzheimer collecte des fonds pour soutenir la recherche dans les universités belges. Sur quoi se concentre-elle actuellement ?

Depuis le début du confinement, les cérémonies funéraires se déroulent inévitablement dans un cercle restreint. Cela peut rendre le deuil beaucoup plus complexe qu'auparavant. Maintenant que les rituels familiers ont disparu, beaucoup de personnes endeuillées cherchent d'autres moyens de faire leurs adieux. Liesbeth Van Humbeeck (UZ Gent) étudie la manière dont les processus de deuil se déroulent pendant une pandémie afin d'adapter les soins aux proches.

Du brouillard dans le cerveau ? Cette affection bien réelle se traduit par des diffi cultés de concentration et de mémorisation. On a identifi é un certain nombre de causes à ce que l'on appelle le "brouillard cérébral". Et des solutions existent.

En l'espace de quinze ans, le nombre de traitements par électroconvulsivothérapie (ECT), plus connue sous le nom d'électrochocs, a doublé. Si ce traitement a fait la preuve de son efficacité, il reste en butte à pas mal de préjugés.

Des chercheurs de l'UCLouvain et de l'université d'Anvers tentent de mesurer les risques du confinement pour la santé mentale. Les premiers résultats de leur enquête menée auprès de 25.000 répondants démontrent qu'un Belge sur deux en souffre, rapporte Le Soir.

Ceux qui vivent à proximité de la mer du Nord se sentent en meilleure santé que leurs compatriotes qui vivent à l'intérieur des terres. Des chercheurs proposent quatre explications possibles à ce phénomène surprenant.

Cette forme de discrimination fondée sur l'âge pourrait affecter directement la santé des victimes. L'analyse de plusieurs études sur le sujet a révélé 11 impacts différents de l'âgisme.

Le stress chronique peut-il vraiment provoquer une perte de coloration des cheveux ? Il semblerait que oui. Des chercheurs ont en effet découvert la raison biologique de ce phénomène.

Une personne sur trois en Belgique témoigne d'un mal-être psychologique et une sur dix d'un trouble mental comme l'anxiété ou la dépression, indique mardi l'Institut de santé publique Sciensano sur base de son baromètre 2018. Parmi les plus vulnérables : les femmes, les personnes d'âge actif et les personnes désavantagées sur le plan économique.

L'impact du chômage sur le mode de vie, les soins et les relations des individus est manifeste, établi une étude du Cirtes (UCLouvain), Centre interdisciplinaire de Recherche, Travail, Etat et Société, réalisé à la demande du syndicat chrétien CSC, et dont les résultats sont abordés dans Le Soir.

Peut-on prévenir la démence ? Il y a dix ans, on vous aurait incontestablement répondu "non". Aujourd'hui, les scientifiques sont beaucoup plus optimistes. Une étude récente publiée dans The Lancet a montré que le risque de développer cette maladie peut être réduit de 35 % si tous les facteurs importants sont pris en compte.

La méditation a le pouvoir de modifier la structure du cerveau, de le reprogrammer et de remédier aux causes intérieures de la souffrance.

Vous vous sentez épuisé, émotif, lunatique et vous avez un appétit insatiable pour les friandises sucrées ou grasses ? Alors vous ne faites pas exception : vous souffrez du "blues d'hiver". Selon une étude britannique, un adulte sur cinq serait atteint de cette forme légère de dépression saisonnière.