L'emphysème est une forme de maladie pulmonaire obstructive chronique (BPCO) qui provoque la destruction progressive des alvéoles pulmonaires responsables des échanges d'oxygène et de monoxyde de carbone. On a de plus en plus de mal à s'oxygéner et la respiration siffle lors de l'expiration, ce qui provoque un sentiment d'oppression et une grande fatigue. L'emphysème ne se soigne pas mais, grâce à une toute nouvelle technique, on peut désormais grandement améliorer la qualité de vie des malades.

Comment agit la valve ?

  1. Le chirurgien insère un cathéter muni d'une microvalve via la bouche jusqu'à l'entrée des bronches menant à la partie du poumon atteinte. La valve agit comme une soupape à sens unique: elle se ferme à l'inspiration pour bloquer le passage de l'air dans les alvéoles malades.
  2. L'implantation d'une série de valves permet au lobe pulmonaire malade de se vider complètement de l'air qu'il contient et donc de se recroqueviller.
  3. Cela permet de libérer de l'espace pour les zones saines du poumon qui peuvent dès lors capter plus d'oxygène. Le patient retrouve du souffle et de l'énergie, et gagne ainsi notablement en qualité de vie.

> Pour info, cette nouvelle technique n'est pas applicable à tous les patients et n'est pas encore remboursée en Belgique.

Tous nos remerciements au Dr Xiang Hua Zhang, pneumologue à l'UZ Antwerpen