L'ostéoporose est une affection insidieuse caractérisée par une diminution progressive de la masse osseuse. Cela ne provoque généralement pas de douleurs ou de symptômes particuliers, mais peut entraîner des fractures osseuses avec de graves complications et une mobilité réduite. Par le biais de mesures préventives et, si nécessaire, de médicaments, on tente de maintenir cette densité osseuse à des niveaux normaux, et ainsi de prévenir les fractures. "En raison de la crise du coronavirus, nous avons dû annuler les consultations non urgentes. Nous constatons que de nombreuses personnes - environ une sur trois, voire la moitié - annulent elles-mêmes leurs consultations, généralement par peur de se rendre à l'hôpital. Cela est compréhensible mais pas nécessaire car le risque d'infection n'est pas plus élevé ici qu'ailleurs. Les flux de patients traités pour le coronavirus et ceux qui ne le sont pas sont très strictement contrôlés, et séparés. De plus, les rendez-vous sont répartis de telle sorte qu'il y a suffisamment de place pour la distanciation sociale dans les salles d'attente. Il est conseillé à toute personne qui a des doutes ou qui a peur de se rendre à l'hôpital de consulter un médecin généraliste. Grâce à une consultation téléphonique ou numérique, nous pouvons déjà répondre à de nombreuses questions. Des ordonnances ou des certificats répétitifs peuvent également être établis de cette manière", explique le Dr Evelien Gielen.

Qu'est-ce qui ne peut pas attendre ?

Le fait que les contrôles non urgents soient mis en attente ne pose aucun problème. Mais les médecins remarquent que cela arrive aussi avec les traitements nécessaires, voire les fractures. "Après des fractures causées par une chute, ou en cas de fractures spontanées (par exemple, une fracture vertébrale), il est très important de vérifier si le patient est atteint d'ostéoporose et s'il faut commencer un traitement contre l'ostéoporose. Le timing est également crucial pour ceux qui sont déjà traités avec des injections de Denosumab (Prolia®) - un traitement administré tous les six mois. Ce traitement ne doit pas être interrompu subitement. Si une injection est reportée de plus de 4 semaines, les patients perdront à nouveau de la densité osseuse et le risque de fractures augmentera. En sensibilisant le public, nous espérons éviter les dommages collatéraux causés par la crise du coronavirus".

La prévention en mode "Corona"

Pas toujours évidente "depuis son salon", il ne faut pour autant pas suspendre pendant des semaines l'action préventive contre l'ostéoporose. "Deux types d'exercices renforcent votre masse osseuse. Les activités qui augmentent la "charge" faite sur les os - comme la marche, le jogging, le saut - contribuent à limiter la perte osseuse. Il est préférable de combiner cette méthode avec un entraînement de musculation pour renforcer les muscles. Des muscles plus fermes réduisent le risque de chute et renforcent également les os. Ces types d'exercices peuvent facilement être faits à la maison, par exemple en montant et descendant plusieurs fois une marche ou en soulevant des poids pour muscler ses bras. Il est également agréable de constater que l'exercice renforce le système immunitaire et améliore l'état général. La vitamine D peut être absorbée en marchant dehors pendant quinze minutes par jour entre 11 et 15 heures, avec le visage et les mains non couverts".

En ce qui concerne la nutrition, il est toujours recommandé de consommer cinq portions de produits laitiers par jour, en combinaison ou non avec un supplément de calcium ou de vitamine D. "Avec l'âge, cependant, la capacité de la peau à produire de la vitamine D sous l'influence de la lumière du soleil diminue. Dans ce cas, un supplément peut être nécessaire. Consultez toujours votre médecin".

L'ostéoporose est une affection insidieuse caractérisée par une diminution progressive de la masse osseuse. Cela ne provoque généralement pas de douleurs ou de symptômes particuliers, mais peut entraîner des fractures osseuses avec de graves complications et une mobilité réduite. Par le biais de mesures préventives et, si nécessaire, de médicaments, on tente de maintenir cette densité osseuse à des niveaux normaux, et ainsi de prévenir les fractures. "En raison de la crise du coronavirus, nous avons dû annuler les consultations non urgentes. Nous constatons que de nombreuses personnes - environ une sur trois, voire la moitié - annulent elles-mêmes leurs consultations, généralement par peur de se rendre à l'hôpital. Cela est compréhensible mais pas nécessaire car le risque d'infection n'est pas plus élevé ici qu'ailleurs. Les flux de patients traités pour le coronavirus et ceux qui ne le sont pas sont très strictement contrôlés, et séparés. De plus, les rendez-vous sont répartis de telle sorte qu'il y a suffisamment de place pour la distanciation sociale dans les salles d'attente. Il est conseillé à toute personne qui a des doutes ou qui a peur de se rendre à l'hôpital de consulter un médecin généraliste. Grâce à une consultation téléphonique ou numérique, nous pouvons déjà répondre à de nombreuses questions. Des ordonnances ou des certificats répétitifs peuvent également être établis de cette manière", explique le Dr Evelien Gielen.Le fait que les contrôles non urgents soient mis en attente ne pose aucun problème. Mais les médecins remarquent que cela arrive aussi avec les traitements nécessaires, voire les fractures. "Après des fractures causées par une chute, ou en cas de fractures spontanées (par exemple, une fracture vertébrale), il est très important de vérifier si le patient est atteint d'ostéoporose et s'il faut commencer un traitement contre l'ostéoporose. Le timing est également crucial pour ceux qui sont déjà traités avec des injections de Denosumab (Prolia®) - un traitement administré tous les six mois. Ce traitement ne doit pas être interrompu subitement. Si une injection est reportée de plus de 4 semaines, les patients perdront à nouveau de la densité osseuse et le risque de fractures augmentera. En sensibilisant le public, nous espérons éviter les dommages collatéraux causés par la crise du coronavirus".Pas toujours évidente "depuis son salon", il ne faut pour autant pas suspendre pendant des semaines l'action préventive contre l'ostéoporose. "Deux types d'exercices renforcent votre masse osseuse. Les activités qui augmentent la "charge" faite sur les os - comme la marche, le jogging, le saut - contribuent à limiter la perte osseuse. Il est préférable de combiner cette méthode avec un entraînement de musculation pour renforcer les muscles. Des muscles plus fermes réduisent le risque de chute et renforcent également les os. Ces types d'exercices peuvent facilement être faits à la maison, par exemple en montant et descendant plusieurs fois une marche ou en soulevant des poids pour muscler ses bras. Il est également agréable de constater que l'exercice renforce le système immunitaire et améliore l'état général. La vitamine D peut être absorbée en marchant dehors pendant quinze minutes par jour entre 11 et 15 heures, avec le visage et les mains non couverts".En ce qui concerne la nutrition, il est toujours recommandé de consommer cinq portions de produits laitiers par jour, en combinaison ou non avec un supplément de calcium ou de vitamine D. "Avec l'âge, cependant, la capacité de la peau à produire de la vitamine D sous l'influence de la lumière du soleil diminue. Dans ce cas, un supplément peut être nécessaire. Consultez toujours votre médecin".