Dans la grande majorité des cas (83,1%), le médecin estimait que le décès des patients était prévisible à brève échéance. "Les affections principales à l'origine des demandes d'euthanasie étaient soit des cancers, soit une combinaison de plusieurs affections (polypathologies) qui n'étaient pas susceptibles de s'améliorer et qui occasionnaient de plus en plus de handicaps sérieux allant jusqu'à une défaillance d'organes", précise la commission.

Ainsi, les pathologies à l'origine de ces euthanasies étaient surtout

  • des tumeurs (cancers) (62,5%),
  • des polypathologies (17,3%),
  • des maladies du système nerveux (8,7%),
  • des maladies de l'appareil circulatoire (3,4%),
  • des maladies de l'appareil respiratoire (3,2%)
  • et des troubles mentaux et du comportement (1,8%).

La proportion de documents d'enregistrement en français et en néerlandais reste par ailleurs stable, avec 77,3% côté néerlandophone et 22,7% côté francophone.

Dans la grande majorité des cas (83,1%), le médecin estimait que le décès des patients était prévisible à brève échéance. "Les affections principales à l'origine des demandes d'euthanasie étaient soit des cancers, soit une combinaison de plusieurs affections (polypathologies) qui n'étaient pas susceptibles de s'améliorer et qui occasionnaient de plus en plus de handicaps sérieux allant jusqu'à une défaillance d'organes", précise la commission. Ainsi, les pathologies à l'origine de ces euthanasies étaient surtout La proportion de documents d'enregistrement en français et en néerlandais reste par ailleurs stable, avec 77,3% côté néerlandophone et 22,7% côté francophone.