C'est en mangeant des aliments variés qu'on obtient suffisamment de nutriments. En mangeant moins, nous risquons donc d'avoir une "pénurie", un manque de nutriments nécessaires. Le but du régime est d'éviter les glucides, les protéines et les graisses. Après tout, si nous n'en consommons plus (ou moins), notre corps ira puiser dans nos réserves de graisse et nous perdrons alors du poids. Mais il faut éviter les carences en nutriments, tels que les vitamines et les minéraux. Une telle pénurie réduira notre immunité et notre énergie.

Une bonne résistance garantit que les bactéries et les virus qui pénètrent dans l'organisme sont combattus et ne nous rendent pas malades. Et si nous tombons malades, une immunité efficace et de l'énergie sont nécessaires pour une récupération plus rapide. Mais comment pouvons-nous garantir une quantité suffisante de nutriments, et donc améliorer notre résistance, lorsque l'on fait régime.

Pas trop strict

En respectant les quantités recommandées et en choisissant les aliments les moins gras et les moins sucrés, nous diminuerons notre apport en calories (par rapport aux besoins énergétiques), mais favoriserons un apport suffisant en vitamines. La règle générale est la suivante : ne suivez pas un régime strict. Les chances de parvenir à le poursuivre jusqu'au bout sont faibles et les risques de carences nutritionnelles augmentent. Et quel que soit le régime alimentaire que vous suivez, favorisez les régimes sains et variés.

Prenez soin de votre corps

Le conseil le plus important : mangez suffisamment de fruits et de légumes. Le brocoli, les épinards, les champignons et le chou, par exemple, apportent un boost antioxydant. Les fruits, quant à eux, sont pleins de vitamine C. Fraises, bleuets, pamplemousses ou kiwis ; ils sont tous délicieux et sains.

Et aussi contradictoire que cela puisse paraître, si vous voulez perdre du poids, le corps a aussi besoin de graisses. Picorez donc une petite poignée de noix de temps en temps pour un apport de bons gras, de minéraux et de vitamines et mangez une fois par semaine du poisson gras. N'oubliez pas de boire suffisamment ! Les deux litres d'eau et les tisanes recommandés lors d'un régime ne sortent pas de nulle part.

Les intestins ont le rôle principal

Saviez-vous que 80% du mécanisme de défense se produit dans les intestins ? Ceci est dû à la présence de tissu lymphoïde associé aux intestins (Gut-Associated Lymphoid Tissue, GALT). Ce tissu produit presque 70% de toutes les cellules immunitaires de notre corps. Aucun autre organe lymphatique ne produit autant de lymphocytes. Ce système immunitaire est organisé en trois branches :

  • le microbiote intestinal, qui se développe dès la naissance et se compose de millions de bactéries,
  • l'épithélium intestinal, ainsi que la muqueuse intestinale,
  • les lymphocytes B et T.

Pour une immunité optimale, il est donc essentiel que le microbiote intestinal et la muqueuse intestinale soient en bonne santé. Des recherches récentes ont montré l'importance d'un bon équilibre du microbiote pour assurer des réponses immunitaires appropriées et limiter les réactions indésirables ou erronées (inflammation, atopie...).

Afin de maintenir cet équilibre, les probiotiques peuvent aider. Cependant, il est important de choisir des souches probiotiques qui ont fait l'objet de recherches scientifiques afin de bénéficier de leurs propriétés anti-inflammatoires dans l'intestin (lactobacilles, bifidobactéries, levures de bière...).

C'est en mangeant des aliments variés qu'on obtient suffisamment de nutriments. En mangeant moins, nous risquons donc d'avoir une "pénurie", un manque de nutriments nécessaires. Le but du régime est d'éviter les glucides, les protéines et les graisses. Après tout, si nous n'en consommons plus (ou moins), notre corps ira puiser dans nos réserves de graisse et nous perdrons alors du poids. Mais il faut éviter les carences en nutriments, tels que les vitamines et les minéraux. Une telle pénurie réduira notre immunité et notre énergie.Une bonne résistance garantit que les bactéries et les virus qui pénètrent dans l'organisme sont combattus et ne nous rendent pas malades. Et si nous tombons malades, une immunité efficace et de l'énergie sont nécessaires pour une récupération plus rapide. Mais comment pouvons-nous garantir une quantité suffisante de nutriments, et donc améliorer notre résistance, lorsque l'on fait régime.En respectant les quantités recommandées et en choisissant les aliments les moins gras et les moins sucrés, nous diminuerons notre apport en calories (par rapport aux besoins énergétiques), mais favoriserons un apport suffisant en vitamines. La règle générale est la suivante : ne suivez pas un régime strict. Les chances de parvenir à le poursuivre jusqu'au bout sont faibles et les risques de carences nutritionnelles augmentent. Et quel que soit le régime alimentaire que vous suivez, favorisez les régimes sains et variés.Le conseil le plus important : mangez suffisamment de fruits et de légumes. Le brocoli, les épinards, les champignons et le chou, par exemple, apportent un boost antioxydant. Les fruits, quant à eux, sont pleins de vitamine C. Fraises, bleuets, pamplemousses ou kiwis ; ils sont tous délicieux et sains. Et aussi contradictoire que cela puisse paraître, si vous voulez perdre du poids, le corps a aussi besoin de graisses. Picorez donc une petite poignée de noix de temps en temps pour un apport de bons gras, de minéraux et de vitamines et mangez une fois par semaine du poisson gras. N'oubliez pas de boire suffisamment ! Les deux litres d'eau et les tisanes recommandés lors d'un régime ne sortent pas de nulle part.Saviez-vous que 80% du mécanisme de défense se produit dans les intestins ? Ceci est dû à la présence de tissu lymphoïde associé aux intestins (Gut-Associated Lymphoid Tissue, GALT). Ce tissu produit presque 70% de toutes les cellules immunitaires de notre corps. Aucun autre organe lymphatique ne produit autant de lymphocytes. Ce système immunitaire est organisé en trois branches : Pour une immunité optimale, il est donc essentiel que le microbiote intestinal et la muqueuse intestinale soient en bonne santé. Des recherches récentes ont montré l'importance d'un bon équilibre du microbiote pour assurer des réponses immunitaires appropriées et limiter les réactions indésirables ou erronées (inflammation, atopie...).Afin de maintenir cet équilibre, les probiotiques peuvent aider. Cependant, il est important de choisir des souches probiotiques qui ont fait l'objet de recherches scientifiques afin de bénéficier de leurs propriétés anti-inflammatoires dans l'intestin (lactobacilles, bifidobactéries, levures de bière...).