Nouvelle voie thérapeutique contre les troubles des vaisseaux sanguins

04/09/18 à 10:41 - Mise à jour à 11:40

Les vaisseaux sanguins jouent un rôle important dans le fonctionnement normal du corps humain. Une équipe multi-disciplinaire de chercheurs, dirigée par le professeur Peter Carmeliet (VIB-KU Leuven Centrum voor Kankerbiologie), a fait plusieurs découvertes pionnières dans le métabolisme des éléments constitutifs qui tapissent les vaisseaux sanguins : les cellules endothéliales.

Nouvelle voie thérapeutique contre les troubles des vaisseaux sanguins

© Getty Images/iStockphoto

Les chercheurs ont réussi à identifier pas moins de trois protéines différentes qui jouent un rôle clé dans la croissance et le fonctionnement des vaisseaux sanguins. Ces protéines peuvent - le moment venu - être utilisées dans de nouvelles thérapies afin de combattre les maladies des vaisseaux sanguins, y compris le cancer et les troubles oculaires graves tels que la rétinopathie diabétique.

Tous les organes du corps humain dépendent des vaisseaux sanguins pour l'approvisionnement en oxygène et en nutriments. Cependant, dans plusieurs maladies graves (y compris les cancers et le diabète), les vaisseaux sanguins " déraillent " et commencent à proliférer ou à ne plus suivre leurs fonctions normales.

Compte tenu du nombre croissant de patients atteints de cancer et de diabète, il est urgent de mettre au point de nouveaux traitements pour les maladies des vaisseaux sanguins. Pour davantage de résultats positifs, ces nouvelles thérapies devraient être basées sur des mécanismes moléculaires complètement différents des stratégies disponibles (principalement anti-VEGF). Si les stratégies actuelles présentent un certain succès, il demeure limité en raison, entre autres, de l'émergence de mécanismes de résistance du corps humain.

Des vaisseaux sanguins en bonne santé

Afin de mieux comprendre ce qui détermine exactement la bonne ou mauvaise santé d'un vaisseau sanguin, la recherche scientifique se concentre depuis plusieurs décennies sur les cellules endothéliales (CE), les éléments constitutifs individuels d'un vaisseau sanguin. Peter Carmeliet et ses collaborateurs ont été les premiers à démontrer que le métabolisme de cette CE joue un rôle crucial dans la croissance et le fonctionnement des vaisseaux sanguins. Leurs recherches innovatrices ont mené à la découverte de trois nouveaux points de départ possibles dans le développement de thérapies pour les maladies des vaisseaux sanguins.

Trois découvertes révolutionnaires

Dans une première étude, les chercheurs ont découvert que les cellules endothéliales ont besoin de brûler les acides gras pour rester en bonne santé et résister au stress.

Une deuxième étude a montré que le blocage d'une enzyme impliquée dans la synthèse des acides gras, appelée " FASN ", prévient la croissance excessive des vaisseaux sanguins dans les maladies oculaires.

Une troisième étude a découvert une fonction totalement inattendue pour l'enzyme "glutamine synthétase". Il joue un rôle dans le maintien de la mobilité des cellules endothéliales (un besoin pour la formation de vaisseaux sanguins), via un mécanisme qui nécessite un acide gras, appelé "palmitate".

Ces trois découvertes pourraient mener au développement de nouvelles thérapies servant à combattre les troubles des vaisseaux sanguins. Selon Peter Carmeliet : "cette toute nouvelle approche thérapeutique, basée sur le métabolisme des cellules endothéliales, est prometteuse et pourrait, dans un avenir proche, dépasser les thérapies (anti-VEGF) actuellement disponibles en termes d'efficacité".

Reconnaissance internationale

En septembre, le professeur Peter Carmeliet recevra le prestigieux prix Heineken 2018 pour la Médecine. En avril, il a reçu le prix Léopold Griffuel de la Fondation ARC pour la recherche fondamentale. Ces deux prix soulignent l'immense impact et la vision novatrice de la recherche du professeur Carmelie.

Texte traduit par Mailys Chavagne.

Nos partenaires