Mieux traiter les arythmies : quand le coeur ne parvient pas à garder le rythme

06/11/18 à 11:30 - Mise à jour à 11:25
Du Plusmagazine du 18/10/18

Il se met soudainement à battre trop vite... ou trop lentement. Lorsque le coeur n'en fait qu'à sa tête, on parle de pathologies du rythme cardiaque. En partie liées à l'âge, celles-ci touchent près de 400.000 personnes en Belgique.

De 60 à 100 pulsations cardiaques à la minute : tel est le rythme cardiaque normal, qui varie selon notre état de forme physique, le fait que nous soyons un homme ou une femme, notre niveau de stress, notre âge. Lors d'un effort physique, le nombre de pulsations s'accélère : en pompant davantage, le coeur permet à notre corps d'être plus performant. Mais il lui arrive aussi de battre de manière irrégulière. Dans un coeur arythmique, les impulsions électriques qui contrôlent les battements se produisent de façon désordonnée ou ne passent pas par les circuits électriques habituels.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 2 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés de Plus Magazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles de Plusmagazine.be.

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires