Notre alimentation peut intervenir dans la bonne santé de nos yeux. " Les règles diététiques peuvent s'appliquer à chacun, explique le Pr Bernadette Snyers, chef du secteur de rétine médicale au Service d'ophtalmologie des Cliniques Saint-Luc, à Bruxelles."

Vitamines et oligoéléments

Une étude d'envergure, l'Areds (Age-related eye disease study), a analysé l'association d'antioxydants à haute dose (bêta-carotène ou provitamine A, vitamine C, E) et de zinc dans la prévention de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Cette maladie peut conduire à une perte rapide de la vue. Le risque de progression vers la DMLA est classé du stade 0 au stade 4.

" Pour les stades 3 et 4, la réduction du risque d'évolution vers une forme évoluée de DMLA est estimée à 25 % par rapport au groupe témoin. "

Où les trouver ?

Vitamine C : fruits et légumes frais, dont : cassis, kiwis, citrons, oranges, fraises, persil, les poivrons, brocolis...

Vitamine E : certaines huiles végétales (tournesol, colza, olive...), et les fruits oléagineux (noix, amandes...)

Vitamine A : huile de foie de poisson, foie, beurre, crème, carottes, épinards, mangue, abricot... Attention : la prise de bêta-carotène est à éviter chez les fumeurs car elle augmente le risque de cancer pulmonaire.

Zinc : huîtres, foie (veau, boeuf, porc), crustacés, jaune d'oeuf, légumes secs cuits, graines de sésame...

Une astuce : pensez aux jus de légumes...

Les pigments : lutéine et zéaxanthine

" La lutéine et la zéaxanthine sont des pigments présents au niveau de la région maculaire (au centre de la rétine), explique le Pr Snyers. On sait qu'ils ont un effet antioxydant et un effet protecteur. L'étude Areds a mis en évidence l'effet protecteur de lutéine et de zéaxanthine dans la DMLA. "

Ces pigments ne sont pas produits par l'organisme, ils résultent d'un apport extérieur. " Si vos yeux sont en bonne santé, une alimentation équilibrée suffit à apporter les quantités suffisantes de lutéine et zéaxanthine. Par contre, si vous avez déjà un oeil atteint de DMLA, on peut les prendre sous forme de compléments alimentaires. " D'après plusieurs études, ces deux pigments auraient également un effet protecteur contre la cataracte.

Sources de lutéine : chicons, pissenlits, épinards, brocolis, la laitue, le cresson, le jaune d'oeuf...

Sources de zéaxanthine : oranges, mandarines, maïs, chou, épinards, brocolis, etc.

Les acides gras : omega-3 et omega-6

Ces acides gras " essentiels " doivent venir de notre alimentation. " Ils ont de multiples rôles par rapport à la DMLA : un rôle structurel, au niveau des membranes des disques des photorécepteurs, un rôle fonctionnel dans les premières étapes de la phototransduction (transformation de la lumière), et un rôle protecteur contre le vieillissement de la rétine."

Où sont les omega-3 ?

Dans les poissons gras et mi-gras (saumon, thon, hareng, maquereau...), les huiles de colza, noix, noisette, soja, germe de blé lin, les noix, les graines de lin.

Les omega-3 sont aussi disponibles en compléments alimentaires. Mais une prise excessive d'omega-3 n'est pas exempte d'effets secondaires : faites le point avec votre médecin.

Pour approfondir vos connaissances : www.semaineliguebraille.be

Notre alimentation peut intervenir dans la bonne santé de nos yeux. " Les règles diététiques peuvent s'appliquer à chacun, explique le Pr Bernadette Snyers, chef du secteur de rétine médicale au Service d'ophtalmologie des Cliniques Saint-Luc, à Bruxelles."Une étude d'envergure, l'Areds (Age-related eye disease study), a analysé l'association d'antioxydants à haute dose (bêta-carotène ou provitamine A, vitamine C, E) et de zinc dans la prévention de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Cette maladie peut conduire à une perte rapide de la vue. Le risque de progression vers la DMLA est classé du stade 0 au stade 4." Pour les stades 3 et 4, la réduction du risque d'évolution vers une forme évoluée de DMLA est estimée à 25 % par rapport au groupe témoin. "Vitamine C : fruits et légumes frais, dont : cassis, kiwis, citrons, oranges, fraises, persil, les poivrons, brocolis...Vitamine E : certaines huiles végétales (tournesol, colza, olive...), et les fruits oléagineux (noix, amandes...)Vitamine A : huile de foie de poisson, foie, beurre, crème, carottes, épinards, mangue, abricot... Attention : la prise de bêta-carotène est à éviter chez les fumeurs car elle augmente le risque de cancer pulmonaire.Zinc : huîtres, foie (veau, boeuf, porc), crustacés, jaune d'oeuf, légumes secs cuits, graines de sésame...Une astuce : pensez aux jus de légumes..." La lutéine et la zéaxanthine sont des pigments présents au niveau de la région maculaire (au centre de la rétine), explique le Pr Snyers. On sait qu'ils ont un effet antioxydant et un effet protecteur. L'étude Areds a mis en évidence l'effet protecteur de lutéine et de zéaxanthine dans la DMLA. "Ces pigments ne sont pas produits par l'organisme, ils résultent d'un apport extérieur. " Si vos yeux sont en bonne santé, une alimentation équilibrée suffit à apporter les quantités suffisantes de lutéine et zéaxanthine. Par contre, si vous avez déjà un oeil atteint de DMLA, on peut les prendre sous forme de compléments alimentaires. " D'après plusieurs études, ces deux pigments auraient également un effet protecteur contre la cataracte.Sources de lutéine : chicons, pissenlits, épinards, brocolis, la laitue, le cresson, le jaune d'oeuf...Sources de zéaxanthine : oranges, mandarines, maïs, chou, épinards, brocolis, etc.Ces acides gras " essentiels " doivent venir de notre alimentation. " Ils ont de multiples rôles par rapport à la DMLA : un rôle structurel, au niveau des membranes des disques des photorécepteurs, un rôle fonctionnel dans les premières étapes de la phototransduction (transformation de la lumière), et un rôle protecteur contre le vieillissement de la rétine." Dans les poissons gras et mi-gras (saumon, thon, hareng, maquereau...), les huiles de colza, noix, noisette, soja, germe de blé lin, les noix, les graines de lin.Les omega-3 sont aussi disponibles en compléments alimentaires. Mais une prise excessive d'omega-3 n'est pas exempte d'effets secondaires : faites le point avec votre médecin.Pour approfondir vos connaissances : www.semaineliguebraille.be